Les habitants de la ville de Sikasso étaient en colère le dimanche 23 janvier 2022  contre les actes malsains  dont leurs enfants ont été victimes.  Ce sont les femmes des quartiers  Wayerma II et   Mamassoni qui s’étaient révoltées contre les  vols et   les meurtres des enfants pour leur sang  et leurs organes. Dans cette histoire, des citoyens  ont porté des soupçons sur  certaines   personnes qui seraient impliquées dans  un trafic de sang humain. Trois d’entre elles ont été   tuées, une vingtaine d’autres ont été « cueillies » par la police.

  Le trafic des organes des enfants   a (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebFaits divers
Les habitants de la ville de Sikasso étaient en colère le dimanche 23 janvier 2022  contre les actes malsains  dont leurs enfants ont été victimes.  Ce sont les femmes des quartiers  Wayerma II et   Mamassoni qui s’étaient révoltées contre les  vols et   les meurtres des enfants pour leur sang ...