Scandaleux… Honteux… Hallucinant… Les qualificatifs n’ont pas manqué sur les réseaux sociaux, dans les « grins » bamakois et même dans certains milieux sécuritaires de la capitale.

Partout, et dans un même élan, le ton était à l’indignation au vu du spectacle déshonorant auquel se sont livrés certains éléments (nous disons bien certains) de la Police et de la Garde nationale. Nul besoin de revenir ici sur ces images de la honte qui sont venus de Sévaré (Mopti) et qui ont fait le tour des réseaux sociaux à travers le pays et au-delà.

Ne cherchons pas non plus les raisons de cette rixe entre certains éléments égarés de ces deux corps. Chaque camp a sa propre version des faits et ses justifications. Ici et là, la langue de bois est de mise.

Cependant, cet évènement malheureux entre Policiers et Gardes qui ont débuté à Bamako, le jeudi dans la nuit, et se sont poursuivis à Sévaré et Kayes, posent beaucoup de questionnements et de constats sur la conduite de ces éléments indisciplinés qui deviennent une menace pour l’unité de nos forces armées et de sécurité, au-delà pour la stabilité du pays.

Aujourd’hui, le Mali est (encore) la risée du monde à cause du comportement et des actes insensés posés par une poignée d’Hommes qui n’ont pas compris le sens de l’honneur et de la discipline dans une armée.

Hélas ! Ce spectacle hallucinant intervient au moment où des forces étrangères sont présentes sur notre sol afin  d’aider le Mali à lutter contre la horde djihadiste qui occupe une grande partie de ses localités.

Revenons aux questions et aux constats qui se posent après cet accident. Quelles sont les mesures prises pour sanctionner les auteurs de ces actes répréhensibles ? Quelles sont les mesures prises en vue d’extirper des rangs tous les éléments indisciplinés qui ternissent l’image de nos forces armées et de sécurité ? Au-delà, cet incident pose un constat amer : la problématique des critères et procédures de recrutement au sein de nos forces armées et de sécurité. Il faut impérativement revoir la moralité de ces recrutements.

En effet, l’Armée, la Police, la Garde et la Gendarmerie ne sont pas des « poubelles » pour recevoir des déchets de notre société. Cela doit être clair pour tous !

La Rédaction

 

PS : Heureusement, dès le début des incidents, la hiérarchie (tous corps confondus) s’est mobilisée afin d’éviter le pire. Il faut alors saluer cette mobilisation à tous les niveaux de la chaîne de commandement. Cependant, cette même hiérarchie doit faire preuve de fermeté afin de sanctionner les brebis galeuses qui ternissent sans cesse l’image des forces armée et de sécurité.

Source: Journal l’Aube- Mali

MaliwebFaits divers
Scandaleux… Honteux… Hallucinant… Les qualificatifs n’ont pas manqué sur les réseaux sociaux, dans les « grins » bamakois et même dans certains milieux sécuritaires de la capitale. Partout, et dans un même élan, le ton était à l’indignation au vu du spectacle déshonorant auquel se sont livrés certains éléments (nous disons bien...