Zakaria Seïdou Modi est né vers 1991 à Gary, en République du Niger. Il est berger domicilié audit lieu de naissance, marié à deux femmes et père de deux enfants. Il était à la barre de la Cour d’Assises de Bamako, le mardi 22 novembre 2022, pour actes de terrorisme par appartenance à un groupe de combat en relation avec une entreprise terroriste, complicité d’actes de terrorisme. Reconnu coupable, il a pris la perpétuité, plus 3 millions de FCFA d’amende et un million de FCFA à l’Etat malien.

Les faits sont prévus et punis par les articles 6, 7 et 13 de la loi N° 08-025 du 23 juillet 2008 portant répression du terrorisme.

Il résulte de l’information les faits suivants: Le mardi 15 septembre 2020, suite à des renseignements indiquant la présence d’une personne d’intérêt pour elle dans une localité, la force Barkhane, à l’aide d’un drone est parvenu à débusquer Zakaria Seïdou Modi, dissimulé dans un buisson particulièrement dense dans lequel, il s’était caché quand il avait constaté la présence des soldats de la force Barkhane.

Il a démonté les différents composants de son téléphone, prenant soin de les enfouir dans la terre. Ces faits se sont passés comme cela ressort de ses propres déclarations, à Kouffoudira dans l’arrondissement de Ouattagouna.  Tout au long de l’information, il a reconnu qu’il était membre du groupe armé terroriste dénommé Etat Islamique dans le Grand Sahara et qu’il avait rejoint ce groupe en janvier 2020.  Selon ses explications, il faisait la cuisine pour son groupe et il explique en outre avoir fui ledit groupe terroriste suite à un bombardement de la force Barkhane qui avait fait quatorze morts dans leur rang.

Il résulte des pièces du dossier que les tests effectués sur les mains de l’inculpé Zakaria Seïdou Modi ont relevé la présence de matières explosives de type militaire. En outre, il ressort des renseignements qu’il a participé à l’attaque d’un bar à Ayorou, au Niger. Le rapport d’expertise mentale atteste qu’il ne souffre d’aucune anomalie mentale ou psychique de nature à influer sur sa responsabilité pénale. Il ressort des pièces du dossier que l’inculpé a intentionnellement intégré un groupe armé terroriste,  notamment l’Etat Islamique dans le Grand Sahara dont il est un combattant.

Zakaria Seïdou Modi à la barre déclare n’avoir jamais possédé d’arme et n’avoir jamais été membre du groupe état islamique. Le ministère public rappelle qu’il est né au Niger, il connaît très bien la zone.

La défense indique que son client n’a jamais possédé d’arme et n’a jamais appartenu au groupe Etat islamique. “Nous sommes dans le doute. Il s’agit du rapport de Barkhane et lesdits de mon client, il y a un doute. Il n’a pas été appréhendé en brousse comme décrit le rapport, mais plutôt dans sa famille. Il ajoute que lorsqu’il suivait ses animaux, son téléphone portable est tombé et lorsqu’il a voulu le prendre, c’est en ce moment qu’il a vu un drone survoler”, a plaidé la défense.

A la suite des échanges, les magistrats ont reconnu Zakaria coupable des faits à lui reprochés et condamné à la peine à perpétuité. Il doit payer, en plus, 3 millions d’amende et 1 million à l’Etat du Mali.                                                                   

Marie Dembélé

Source: Aujourd’hui-Mali