DIARRA Aïssata  nous a quitté ce 3 août 2021 suite à un accident de la circulation routière sur la route de Ségou direction Bamako,  en rentrant de son Niono natal.

Elle aurait 35 ans, le 17 août 2021.

Elle est native de Niono, et était la Directrice de publication du journal “L’Action”. Juriste de formation elle a voulu faire carrière dans le journalisme et la communication.  C’est ainsi qu’elle a été journaliste et reporter au journal “L’Observatoire”; Journaliste reporter au «Canard Déchaîné»; Journaliste reporter au journal «Le Potentiel »;  Journaliste Stagiaire à la Radio Bamakan ; Journaliste stagiaire au journal «L’Union ».

La détentrice d’une Maîtrise en Droit Privé, option (Carrières Judiciaires) à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako (FSJP) en 2010, et d’une Licence en droit privé, a effectué un stage de 6 mois au Tribunal de Première Instance de la Commune III de Bamako.

Courageuse, déterminée et très ambitieuse, elle a effectué de nombreuses formations entre autres dans le cadre du renforcement de capacités des patrons de la presse sur l’éthique et de la déontologie par l’Association des Éditeurs de la Presse Privée ASSEP; l’Atelier de renforcement des capacités des médias sur la diffusion de l’information sur les violences basées sur le genre; le  renforcement de capacité des professionnels des médias sur les droits de l’homme; le renforcement de capacité des responsables administratifs et financiers des structures de médias en gestion administrative et financière…

Elle aimait l’esprit de groupe pour s’épanouir, s’équilibrer et être en harmonie avec ses Aînés de la presse. D’où son militantisme engagé comme Membre de l’Alliance des Professionnelles de la Presse Écrite du Mali (APPEM) Membre de l’Association des Éditeurs de la Presse Privée (ASSEP), et Membre de l’Association des Femmes de la Presse du Mali (AFPM).

Son rêve était de faire carrière dans la presse audiovisuelle notamment la télévision.

Aissata Diarra, nous prions pour le repos éternel de ton âme au paradis.  Tu es parti très tôt avec tes nombreux projets professionnels en laissant orphelins ta grand-mère que tu aimais bien, ainsi l’a voulu Dieu.

Je sais que tu as beaucoup aimé la radio Bamakan 100. FM, et le journal “l’Observatoire” quand on était en train de te trouver le travail de ton rêve à TM1.

Je présente mes condoléances attristées à ta famille, à l’ensemble de la presse malienne, à Niania Aliou Traoré,  Marietou Konaté, Salimata Fofana, Alpha Mahamane Cissé, ce dernier qui t’avait, aidé à créer ton journal ” l’Action”.

Dors en paix ma Sœur fimani.

Madou’s Camara

Communicateur et Agronome

NB : Le titre est de notre rédaction

Source: LE PAYS

 

MaliwebFaits divers
DIARRA Aïssata  nous a quitté ce 3 août 2021 suite à un accident de la circulation routière sur la route de Ségou direction Bamako,  en rentrant de son Niono natal. Elle aurait 35 ans, le 17 août 2021. Elle est native de Niono, et était la Directrice de publication du journal...