Le Parquet de la commune IV a informé ce mardi 26 octobre 2021 l’opinion nationale que dans le cadre de la lutte contre la dépravation de nos mœurs, des enquêtes qui ont été ouvertes au niveau du commissariat de police du 5e arrondissement se poursuivent. Ce qui a conduit à l’interpellation et à l’audition de certaines personnes ainsi qu’au démantèlement de deux (2) groupes WhatsApp de proxénètes et de prostitutions organisées sur fond d’exploitation sexuelle.   

 

Dans sa mission d’assainissement des réseaux sociaux et la préservation des mœurs, le Tribunal de la commune IV du district de Bamako avait déjà procédé le samedi 16 octobre dernier à des arrestations de « lesbiennes » (femme homosexuelle) à Bamako. Cette lutte continue, et de nombreuses personnes ont été interpellées dont le nommé Adama djan et d’autres jeunes dames. Selon le Parquet de la Commune IV « les enquêtes se poursuivent pour déterminer le degré d’implication de tout un chacun et en attendant les personnes interpellées ont été confiées à leurs avocats à charge de les présenter aux enquêteurs en cas de besoin. »

Ce genre de comportement qui ne (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU MERCREDI 27 OCTOBRE 2021

ALIMA SOW

Source : NOUVEL HORIZON

MaliwebFaits diversJustice
Le Parquet de la commune IV a informé ce mardi 26 octobre 2021 l’opinion nationale que dans le cadre de la lutte contre la dépravation de nos mœurs, des enquêtes qui ont été ouvertes au niveau du commissariat de police du 5e arrondissement se poursuivent. Ce qui a conduit...