Après la publication de notre article le vendredi 13 août dernier sur un nouveau phénomène de brigandage à Bamako, nous avons reçu le témoignage d’une victime, mais compte tenu de plusieurs facteurs, elle nous entretient sous le sceau de l’anonymat. Ci-dessous, elle explique comment elle est tombée dans le piège de ces malfrats d’un genre nouveau, dévoile leur stratégie et propose des solutions pour lutter contre leur pratique diabolique.

Aujourd’hui Mali : Vous venez de dire que vous avez été victime de ces gens-là, comment cela s’est passé ?

Victime : Les pratiquants de ce phénomène se transforment et rentrent dans la physionomie d’autres personnes afin de commettre des forfaits. Ainsi, les gens qui ne connaissent pas cette pratique démoniaque vont aller chercher une autre personne qui les ressemble, or elle n’y est pour rien.

Comment, ils peuvent rentrer dans le corps d’une autre personne ?

C’est très difficile pour vous de comprendre cela, mais je me suis donné le temps de comprendre leur jeu. Je suis quelqu’un de très connu au Mali et j’ai aussi la facilité de rencontrer de grandes personnalités de ce pays. Donc, ils ont vu que c’est un moyen propice pour eux de dévaliser les grandes personnalités. Par exemple : actuellement, je suis là et peu après je prends mon véhicule pour aller chez moi. Juste après mon départ, quelqu’un qui me ressemble identiquement vient aussitôt en disant qu’il avait oublié son téléphone ici et en cherchant son téléphone, il prend tout ce qu’il veut pour partir avec.

En plus de cela, s’ils veulent rentrer chez vous, il suffit de placer leur main dans votre mur, ils rentrent automatiquement chez vous dans votre chambre et prennent tout ce qu’ils veulent. Il est important de souligner que c’est un groupe d’individus qui se promènent à Bamako sans être inquiétés. Ils ont d’autres méthodes, ils te suivent avec un GPS et dès que tu rentres dans un endroit où l’argent circule, en moins de quelques minutes, ils sont sur place.  Et s’ils rentrent aussi dans ton corps, tu n’auras pas longue vie.

Parlez-nous de votre cas spécifique ?

La première fois que j’ai rencontré ces gens, c’était dans une boulangerie. J’étais à l’intérieur pour acheter de la pâtisserie et immédiatement j’ai vu quelqu’un auprès de moi. Du coup, il a essayé d’échanger avec moi en me disant que je veux que tu sois un des nôtres. Je n’ai pas répondu et sur le champ, j’ai vu qu’il est devenu un homme de petite taille très clair. Dès lors, je me suis dit que je dois faire beaucoup attention. Depuis ce jour-là, je me suis donné le temps afin de voir clair dans leur sorcellerie. D’après mes recherches, il paraît que s’ils se transforment, vous pouvez les atteindre en leur lançant un objet et immédiatement ils sortent du corps d’autrui pour prendre leur vrai corps. Il y a environ un mois, il y a eu une coupure de courant dans notre quartier, ils ont profité de cette coupure pour rentrer chez moi. Cette fois-ci, un homme de très grande taille qui peut même traverser le mur sans escalader avec leur signe est rentré à l’intérieur de la cour où j’habite en passant le mur, en voyant cette scène, certains croyaient que c’était un diable, mais loin de là : c’est du pur brigandage.Ce phénomène avait pignon sur rue au Nigeria. C’est la population nigériane qui a mis fin à cette pratique à travers une répression des plus féroces. Maintenant, ils sont au Mali et la personne qui dirige cette bande est un ex-policier malien. Il a été pris dans le brigandage à Bamako et les autorités policières l’ont radié de la police nationale. Actuellement, il habite à Hamdallaye en Commune IV du district de Bamako.

Comment vous avez pu découvrir tout cet univers ?

Un homme malade, cherche son médicament chez tout le monde que cela soit chez les tradipraticiens et les médecins modernes. Ils m’ont tellement fatigué que je me suis donné le temps pour chercher des choses contre eux. Si je vais quelque part, avant je sois sur place, ils sont là-bas. Vous savez, je suis en train de sauver l’Etat du Mali comme ça parce qu’ils sont en train de recruter la jeunesse. Ils disent aux jeunes si vous rentrer dans notre groupe vous serez très riches et respectés. En disant cela à un diplômé sans emploi, vous croyez qu’il ne va pas te suivre ? Déjà, il y a de vieux et des veilles-personnes endoctrinées dans ce phénomène. Au moment où parle comme ça, je suis déjà dans leur écran.

Pourquoi, selon vous, ils vous harcèlent tant ?

Ils s’attaquent à des gens qui fréquentent des milieux où l’argent circule. Si vous avez de l’argent, ils s’attaquent à vous afin de vous le soutirer. Ils ne font pas parce qu’ils veulent te fatiguer. Ils font parce qu’ils veulent te voler. D’autre part des gens peuvent donner des informations sur vous, c’est-à-dire si vous avez de l’argent ou pas. C’est pour dire que leur objectif est de vous soutirer de l’argent.

Lorsque vous avez su tout cela, est-ce que vous avez tenté de rentrer en contact avec la police afin de les dénoncer ?

C’est ce que je suis en train de faire, mais je voulais attendre que les informations sur eux envahissent la ville d’abord. Je suis prêt à collaborer avec les autorités maliennes afin de démasquer ce réseau. En dehors de la musique, je suis dans le transport. Je gère la majorité des gros-porteurs venant du Ghana pour le Mali. Donc, ils savent que j’ai de l’argent. Je suis au Mali depuis 1987, j’ai côtoyé tous les présidents qui se sont succédé à la tête de l’Etat du Mali. En plus de cela, je connais tous les anciens Premiers ministres et les anciens ministres du pays. C’est pour dire que je fais partie des acteurs de la révolution de 1991. C’est un devoir pour moi de démasquer les responsables de ce réseau parce que ma famille réside ici au Mali.

Est-ce qu’ils sont parvenus une fois à soutirer de l’argent à quelqu’un à travers vous ?

Un jour, un ami m’a téléphoné en me disant que quelqu’un est venu chez lui et la personne me ressemble beaucoup. Il lui a dit que c’est moi qui l’ai envoyé pour prendre le dossier de comptabilité et immédiatement mon ami lui a remis le dossier. Un autre exemple, je peux venir à la maison avec de l’argent dans la poche de mon boubou et le lendemain, je trouve que le boubou n’est pas et l’argent aussi a disparu. C’est pour dire qu’ils vous mettent en conflit avec votre propre famille.

Cette affaire est rependue dans quel quartier de Bamako ?

Ils opèrent partout à Bamako, mais il y a un endroit spécifique  où ils se regroupent c’est vers la place Can à Hamdallaye ACI 2000 non loin de la station Total à gauche lors que vous prenez la route vers l’hôtel Radisson Blu, c’est là-bas qu’ils se regroupent.                            Propos recueillis par la Rédaction

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebFaits diversmaliweb
Après la publication de notre article le vendredi 13 août dernier sur un nouveau phénomène de brigandage à Bamako, nous avons reçu le témoignage d’une victime, mais compte tenu de plusieurs facteurs, elle nous entretient sous le sceau de l’anonymat. Ci-dessous, elle explique comment elle est tombée dans le...