Sur le site d’orpaillage de Koflatié, dans la commune rurale de Kaniogo, cercle de Kangaba, Boubacar Diawara, un jeune de 30 ans à l’époque, s’est laissé entrainer dans une histoire de pédophilie. L ’inculpé est né vers 1990 à Koula, (Koulikoro), et était un orpailleur domicilié à Koflatié. Poursuivi pour avoir violé Aminata Keita, une fillette de 8 ans au moment des faits, il a été sévèrement sanctionné par la cour D’assises de Bamako, le vendredi 17 septembre 2021.

Pour la commission de son forfait, Boubacar Diawara a profité d’une commission de la mère de la fillette pour satisfaire son besoin libidinal. Une situation qui poussera les chasseurs ’’donsos’’ dudit site d’orpaillage d’intervenir pour l’arrestation du fautif. Se rapportant au contenu de l’arrêt de la cour dont nous disposons une copie, les faits juridiquement qualifiés de pédophilie ont eu lieu en 2020.Date à laquelle la victime n’avait que 8 ans. Comme précisé dans l’arrêt, la fillette Aminata Keita, âgée de 8 ans et ses parents vivaient sur le site d’orpaillage de Koflatié. Ainsi, dans la nuit du lundi 20 avril 2020, Aminata a été envoyée par sa mère Awa Niaré pour, dit-on dans l’arrêt, chercher quelques braises de feu dans la cuisine d’une voisine, non loin de leur hutte d’habitation. Dans l’immédiat, la fillette s’est dépêchée pour l’accomplissement du travail qui venait d’être confié à elle par sa mère. Mais il ne fallait pas envoyer la fillette, puisque le jeune Boubacar Diawara tenait à la satisfaction de son désir sexuel, cette nuit-là. À cet effet, après avoir été chez la voisine pour la commission de sa mère, Aminata Keita a été surprise au moment où elle était seule sur le chemin en train de retourner à la maison. « Sur le chemin de retour, la fillette Aminata a été interceptée par le sieur Boubacar Diawara qui l’a menacé à l’aide d’un canif. Ensuite, Boubacar a fait entrer par force la fillette dans la broussaille, derrière les habitations », mentionne-t-on dans l’arrêt.

Comme il a facilement réussi à s’éloigner du public avec la fillette, le jeune de 30 ans à l’époque n’hésitera pas à faire l’amour avec la petite. « Il a déshabillé la fillette et descendu son pantalon avant de se coucher sur elle. Il a poursuivi ses ébats sexuels jusqu’à son éjaculation dans le vagin et entre les jambes de sa victime Aminata Keita », lit-on dans l’arrêt. Une fois que Boubacar ait eu satisfaction, indique-t-on, il a libéré la fillette qui est entrée à la maison. Malgré son âge enfantin, la victime ne s’est pas tue sur son viol. Dès son arrivée à la famille, Aminata « a dénoncé les faits à ses parents ». A leur tour, les parents ont saisi les autorités traditionnelles dudit site d’orpaillage appelées les chasseurs ‘’Donso’’. Les chasseurs ont immédiatement appréhendé le jeune Boubacar Diawara qui a été conduit devant les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie de Kaganba. Suite à l’ouverture des enquêtes, l’incriminé a été poursuivi et inculpé devant le magistrat instructeur pour « pédophilie », fait prévu et puni dans le code pénal malien. Dans l’arrêt de la cour, il ressort que l’intéressé a, tant dans l’enquête préliminaire que dans l’information, reconnu les faits à lui reprochés. Interrogé par le juge, Boubacar a soutenu avoir invité, la nuit des faits, la fillette Aminata à le suivre dans la broussaille moyennant une somme de 500 F CFA. Il avoue qu’il était, au moment du viol, sous l’emprise d’un médicament qu’il avait consommé dans l’après-midi. Lequel a fait qu’il n’a pas pu s’empêcher de commettre ces faits. Lors de son rôle du vendredi 17 septembre 2021, la cour d’Assises de Bamako a infligé 20 ans de réclusion criminelle contre le fautif, en plus du paiement d’une amende de 1 millions de nos francs.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

MaliwebFaits divers
Sur le site d’orpaillage de Koflatié, dans la commune rurale de Kaniogo, cercle de Kangaba, Boubacar Diawara, un jeune de 30 ans à l’époque, s’est laissé entrainer dans une histoire de pédophilie. L ’inculpé est né vers 1990 à Koula, (Koulikoro), et était un orpailleur domicilié à Koflatié. Poursuivi...