rue bla bla bamako

Depuis des mois cette situation extraordinaire perdure dans la rue Bla Bla de Badalabougou sans qu’aucune autorité ne lève le petit doigt pour chercher à savoir de quoi il s’agit.

 

 

 

 

 

En effet, une Nigériane a décidé de construire illégalement un bar sur le grand  et seul collecteur qui draine les eaux de pluies vers le fleuve et cela en flagrante violation des articles 49, 50 et 51 du décret n°90-033/PRM du 19 avril 1990 en l’absence d’autorisation de construire. Il est évident que l’occupation du domaine public n’est autorisée que pour les matériaux démontables au regard des dispositions finales de l’autorisation provisoire délivrée par l’autorité communale.

 

 

 

 

 

La situation ainsi créée par le promoteur de ce bar est hautement préjudiciable à tous les riverains, car les grandes pluies des jours passés ont failli emporter une petite fillette dans ce même endroit à cause de l’inondation, le collecteur étant bouché et incapable de drainer les eaux vers le fleuve.

 

 

 

 

 

Pour mieux comprendre cette situation et surtout l’inaction des autorités malgré le danger qui est là et devant tout le monde, nous nous sommes rendus à la direction régionale de l’urbanisme et de l’habitat du district de Bamako.

 

 

 

 

 

Sur place, nous avons été reçus par le directeur lui-lui-même, M. Mahamadou Ouleguem. Selon lui, tous les constats ont été faits et il a été arrêté que la dite construction doit être démolie, car n’ayant aucune autorisation de construire des services techniques et le bâtiment en question se trouvait également sur un collecteur en plus de la présence d’un poteau électrique de l’EDM.

 

 

 

 

 

Le directeur Ouleguem s’est dit désolé de voir que tout le monde ne fait pas son travail, car après les constats faits par son service et les rapports déposés, d’autres structures devaient prendre le relais pour la notification de la démolition et la décision de démolition. Cela nous revient en toute logique à se poser la question de savoir qui est derrière ce promoteur ? Pourquoi les autorités fuient leurs responsabilités ?

 

 

 

 

 

En tous les cas des réunions se tiennent fréquemment dans ce secteur de Badalabougou pour apporter une solution idoine et pérenne par les populations riveraines elles mêmes à ce problème qui n’a que trop durer. C’est dire que les jours à venir risqueront d’être chauds.

 

 

 

 

 

 

 

Abass BA

 

 

SOURCE: L’Express de Bamako

 

Mali-web.orgFaits divers
Depuis des mois cette situation extraordinaire perdure dans la rue Bla Bla de Badalabougou sans qu’aucune autorité ne lève le petit doigt pour chercher à savoir de quoi il s’agit.           En effet, une Nigériane a décidé de construire illégalement un bar sur le grand  et seul collecteur qui draine les...