Les membres du collectif des producteurs du coton du Mali étaient réunis le mardi 20 avril 2021.  Cette rencontre visait à s’exprimer leurs vœux relatifs à l’application des recommandations issues des assises sur le coton, mais aussi et surtout d’apporter des éclairages liés à une éventuelle agression du PDG de la CMDT.

Suite à des allégations qui circulent dans les médias et sur les réseaux sociaux d’une éventuelle tentative de lynchage du PDG de la CMDT à Kita, le collectif des producteurs du coton du Mali n’attendait pas rester muet. Selon Gagny Dembélé chef du secteur de kokofata, cette information est fausse. Le PDG n’a été victime d’aucune agression. Dans les récits de M. Dembélé, le PDG de la CMDT accompagné par le ministre de l’agriculture avait effectué une visite de terrain à Kita. Une réunion qui devrait se tenir à 16 heures a été tenue à 9 heures à la surprise générale des vrais producteurs de coton. Une surprise mal gansée par certains qui ne voulaient pas que le ministre de l’agriculture et le PDG de la CMDT ne sachent les problèmes des producteurs de coton. A la surprise des ‘’malintentionnés j’ai apporté la lumière sur les difficultés que rencontrent les cultivateurs de Kita’’ atteste Gagny Dembélé. Mécontents de cet état de fait, les ‘’malintentionnés’’ ont délégué une personne pour dire au ministre qu’ils ne sont pas d’accord des conclusions de la rencontre. Une intervention qui n’a même pas été sentie par le reste de la délégation. Sinon aucune tentative d’agression n’a été effectuée comme le disent certains, a conclu M. Dembélé.

Autre point inscrit à l’ordre de jour demeure l’intrusion de Bakary Togola sur la scène des cultivateurs. Pas plus tard qu’hier lundi 19 avril, celui qui est désormais considéré comme personne non-grata pour des producteurs du coton, Bakary Togola a fait éruption à l’Union nationale des sociétés coopératives des producteurs de coton (UN-SCPC) en vue de réclamer son fauteuil. Pour rappel M. Togola était le président de cette union avant son arrestation pour détournement des fonds alloués aux producteurs de coton. Cette irruption de l’ancien président Bakary Togola, alimente la colère des membres du collectif des producteurs du coton du Mali, alors qu’il ressort des recommandations des assises sur le coton de la mise en place d’un organe transitoire. Pour Yacouba Doumbia de la filiale de Fana, le retard dans l’application de ces recommandations est en train de créer des frustrations voire des tensions chez les cultivateurs de coton. ‘’Si rien n’est fait le Mali risque de reconnaitre une nouvelle crise comme celle de l’année dernière’’, martèle M. Doumbia. C’est pourquoi il invité les autorités à s’impliquer dans l’application intégrale des recommandations des assises sur le coton. Au regard de la gravité des actes posés par Bakary Togola, il ne doit même pas mettre pied dans les organisations paysannes dira Adama Coulibaly producteur de coton à Keparana. ‘’Nous ne voulons plus l’ancienne équipe dirigée par Bakary Togola qui ne fait que sucer le sang des producteurs de coton du Mali depuis plus de 14 ans’’, conclu M. Doumbia.

Quant à la proposition du nouveau président de l’APCAM Bouya Sylla qui souhaite être le président de l’union des producteurs du coton, les membres du collectif des producteurs du coton du Mali rejettent cette décision. Selon eux, pour être président de l’union nationale des sociétés coopératives des producteurs de coton (UN-SCPC), il faut être producteur de coton alors qu’il ne l’est pas.

Au regard de ce qui précède, il est important que les autorités prennent des décisions pour que la crise du coton puisse avoir une fin heureuse surtout qu’on est à quelques encablures de l’hivernage.

Source: 223infos

MaliwebFaits divers
Les membres du collectif des producteurs du coton du Mali étaient réunis le mardi 20 avril 2021.  Cette rencontre visait à s’exprimer leurs vœux relatifs à l’application des recommandations issues des assises sur le coton, mais aussi et surtout d’apporter des éclairages liés à une éventuelle agression du PDG...