Le mouvement challenge citoyen 22 septembre a tenu une conférence de presse le jeudi 15 septembre 2022 au lycée technique de Bamako. L’objectif était de partager avec les Maliens et les amis du Mali de l’initiative et l’évolution des préparatifs des festivités du 22 septembre, fête de l’indépendance du Mali.

Auparavant, la célébration de la fête de l’indépendance avait beaucoup d’envergure dans notre pays. Dans les zones urbaines et rurales, dans les écoles, les marchés, partout au Mali, on célébrait cette fête pendant une semaine et les gens se préparaient pendant des mois et des mois. Pourquoi ce n’est plus le cas ? C’est partant de ce constat que le challenge citoyen a été mis en place pour redorer l’image de cette fête et celle du Mali tout court, et participer à la cohésion sociale tant recherchée aujourd’hui.

Selon Badra Alou Keïta, le coordinateur national de Challenge citoyen et président de l’association Daba Modibo Kéïta, le challenge a trois symboles. ‘‘Le drapeau, la plus grande représentation du Mali. Il s’agit d’une famille un drapeau, un profil un drapeau. Il est demandé à chaque Malien de consacrer cette semaine du 22 septembre, fête de l’indépendance du Mali en mettant le drapeau sur sa photo de profil. Le deuxième symbole, c’est le balai parce qu’il nettoie la cour, la devanture, la rue. Il faut organiser une opération de balayage dans chaque commune, si chacun balaie devant sa porte, il y aura de la propreté.Troisième et dernier symbole, l’arbre, le reboisement. Les arbres permettent de redonner vie à notre nation’‘, a expliqué Badra Alou Kéïta.  En tant qu’association, pour l’organisation de cette activité, il y a des coordinations qui ont été mises en place par communes, régions et à l’international. Aux dires du coordinateur, la cible ce sont tous les Maliens de l’intérieur comme de la diaspora. L’objectif, c’est de cultiver le patriotisme, la citoyenneté, la cohésion sociale et le vivre ensemble. ”Les activités ont commencé depuis le 1er septembre. Il y a eu une caravane, un rassemblement des motards le 18 septembre 2022 dans les 6 communes de Bamako sur les actes de citoyenneté. Du 21 au 25 septembre, c’est le camp du challenge. La jeunesse sera réunie autour de l’art, du sport et de la culture”, a indiqué Badra Alou Kéïta. Il a lancé un cri de cœur à tout le monde, à tous les Maliens afin qu’ils s’engagent pour relever le défi, pour remettre le Mali debout.

Parlant des trois symboles du challenge, Jean Bosco Dakouo, membre du mouvement, notifie que le drapeau permet de montrer notre patriotisme et notre citoyenneté. ”Concernant l’arbre, on s’est dit que si tous les Maliens plantent un arbre cette année et en prennent soin, le 22 septembre prochain trouvera qu’ils sont devenus quelque chose. Pour le balai, si chacun nettoie sa devanture, il y aura de la salubrité, l’environnement sera assaini et il y aura moins de maladies”, a-t-il fait savoir. Il ajoute que la jeunesse est en perte de repères d’aujourd’hui. ”En tant que société civile, avec l’amour du pays, on peut déplacer des montagnes. La célébration de la fête d’indépendance est en train de disparaitre et c’est pour remédier à cela qu’on a eu à créer ce mouvement“, a martelé Jean Bosco Dakouo.

Présent à cette activité, Tidiane Diakité, représentant du ministre de l’Entrepreneuriat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, rassure que le département est prêt à les accompagner dans cette belle initiative.                         

Marie Dembélé

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSociété
Le mouvement challenge citoyen 22 septembre a tenu une conférence de presse le jeudi 15 septembre 2022 au lycée technique de Bamako. L’objectif était de partager avec les Maliens et les amis du Mali de l’initiative et l’évolution des préparatifs des festivités du 22 septembre, fête de l’indépendance du...