Le bureau exécutif de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et ses partenaires syndicaux annoncent le dénouement heureux des discussions directes d’une part avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et d’autre part avec le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.


C’est la teneur de la lettre circulaire que la plus grande centrale syndicale du pays a rendue publique hier et signée par son secrétaire général, Yacouba Katilé. Le même document précise que des mesures fortes en vue de l’apaisement du climat social, de la consolidation de la justice sociale, de l’égalité de chances et «de la rectification de la Transition ont été convenues».

Le secret de ce «gentlemen’s agreement» tient sans doute aux concessions mutuelles, au sens de l’écoute et à celui de l’intérêt collectif. Le mercredi 09 juin 2021, le Premier ministre a, en effet, reçu une délégation de l’UNTM à son domicile. Puis, le mardi 15 juin, Choguel Kokalla Maïga a effectué sa première visite au siège de la centrale historique à la Bourse du Travail, accompagné de la ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social.

Deux jours après, la ministre en charge du Dialogue social, à son tour, a rendu visite à la Centrale syndicale. «Toutes ces rencontres avaient vocation à entendre les revendications de l’UNTM et de prôner un dialogue permanent en vue de l’application diligente des accords», saluent les responsables syndicaux.

Aussi, la visite le mercredi 23 juin, du Haut conseil islamique du Mali (Hcim) à la Bourse du Travail pour demander l’autorisation à la Centrale de «la poursuite de leur médiation auprès des plus hautes autorités» a été rappelée par les syndicalistes.

L’UNTM et ses partenaires syndicaux adressent leurs reconnaissances et leurs vifs remerciements au Haut conseil islamique du Mali à travers son président Chérif Ousmane Madani Haïdara dont «la sagesse a assuré la sérénité des discussions».

Dans la même circulaire, ils remercient chaleureusement tous les travailleurs qui se sont mobilisés pour l’observation stricte du mot d’ordre de la grève du 17 jusqu’au 25 mai, jour de sa suspension.
Le bureau exécutif de l’UNTM et ses partenaires syndicaux invitent leurs militants à savourer cette avancée avec «humilité et prudence».

Massa SIDIBÉ

  Source: L’Essor- Mali

MaliwebSociété
Le bureau exécutif de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et ses partenaires syndicaux annoncent le dénouement heureux des discussions directes d’une part avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta et d’autre part avec le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. C’est la teneur de la lettre...