Les 29 et 30 novembre 2021, un Forum citoyen pour l’implication des autorités coutumières et traditionnelles dans la gouvernance locale s’est tenu à Maeva Palace, sis à l’ACI 2000. Initiée par le Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la Démocratie au Mali (CRI-2002), cette rencontre avait pour but d’échanger entre différents acteurs afin de proposer une formule idéale pour la participation des autorités traditionnelles et coutumières à la gouvernance locale.

Ce forum citoyen pour l’implication des autorités coutumières et traditionnelles dans la gouvernance locale a regroupé plus de 135 participants venus de plusieurs localités. Il vise donc à contribuer à poser les balises du changement politique, institutionnel, sécuritaire, sanitaire et environnemental impliquant et responsabilisant les autorités traditionnelles et coutumières dans la refondation de l’Etat.

Selon Dr Abdoulaye Sall, président de CRI-2002, ce forum qui était inscrit dans le plan d’action 2021 de CRI 2002, ne fait que renforcer les ambitions déjà nourries auparavant. « Ce forum était dans notre plan d’action 2021, dans le cadre de l’implication et de la responsabilisation des autorités traditionnelles et coutumières. Vous n’êtes pas sans savoir que depuis une vingtaine d’années, nous travaillons au niveau de CRI 2002 sur ce chantier important et majeur, innovant également pour la gouvernance inclusive au niveau de nos collectivités territoriales. Comme vous le savez, depuis bientôt un mois le chef de l’État a décrété le 11 novembre de chaque année, journée nationale de légitimité traditionnelle, c’est une chose qui nous réconforte dans nos activités antérieures. Cela nous donne également de nouvelles ambitions pour consolider les acquis tout en tirer les leçons des vingt dernières années », a-t-il souligné.

Dr Abdoulaye Sall a estimé également que ce forum est plutôt un partage d’expériences entre CRI 2002 et les autres partenaires y compris le gouvernement. « Ça serait un partage d’expériences. Comme vous le savez, CRI 2002 est désormais un patrimoine qui s’inscrit dans la dynamique d’une bonne gouvernance avec l’implication des autorités traditionnelles et coutumières. Donc, nous allons apporter tout ce que nous avons appris durant les 20 dernières années sur la problématique de l’inclusion des autorités traditionnelles dans la gestion des affaires publiques », a-t-il affirmé.

Pour le ministre de la Refondation, chargé des Relations avec les Institutions, Dr Ibrahima Ikassa Maïga, qui a présidé la cérémonie d’ouverture dudit forum, il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas d’où il vient, et où il part. Ainsi, il pense que les échanges autour de l’implication des autorités traditionnelles et coutumières est plus qu’une nécessité pour le Mali. « Les chefs de village sont les vrais représentants des populations, on ne peut prétendre à une gouvernance inclusive, si les autorités légitimes et légales aux yeux des populations ne sont pas impliquées. Il faudrait qu’on revienne à nos fondamentaux, car nous sommes à la croisée des chemins ; nous sommes à l’heure de la remise en cause, notre système de gouvernance doit se conformer à notre citoyenneté », a-t-il prévenu.

Enfin, le ministre Ibrahima Ikassa Maïga a remercié CRI 2002 qui, à travers son président, Dr. Abdoulaye Sall, a fait de la question des autorités traditionnelles et coutumières une priorité de tous les jours.

Amadou Kodio

Source : Ziré

MaliwebSociété
Les 29 et 30 novembre 2021, un Forum citoyen pour l’implication des autorités coutumières et traditionnelles dans la gouvernance locale s’est tenu à Maeva Palace, sis à l’ACI 2000. Initiée par le Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la Démocratie au Mali (CRI-2002), cette rencontre avait...