La pluie fait d’énormes dégâts dans plusieurs localités du Mali depuis trois mois. Notamment à Niono, plus de 300 ménages sont touchés. Dans cette localité comme d’ailleurs, des dégâts importants sont constatés. Une urgence est fortement demandée pour les habitants victimes de cette situation.

 

Continuellement, le chiffre des sans-abris et des dégâts matériels évolue depuis le début de la saison pluvieuse. À Niono, selon  Studio Tamani, en cette période hivernale, le site qui abrite près de mille déplacés repartis entre 300 ménages est inondé après chaque pluie. Ils sollicitent l’appui des autorités et des bonnes volontés. La saison des pluies s’annonce très difficile pour les déplacés internes de Niono. Leur site est envahi par les eaux. La voie est boueuse et glissante, des huttes sont délabrées et des céréales décomposées. Voilà ce qui caractérise les lieux. Ces déplacés ne savent plus où donner la tête après la pluie.

Pour rappel, la grande pluie qui s’est abattue sur beaucoup de régions du Mali a fait des dégâts matériels dans la ville de Fana à la fin du mois de juillet. Selon M. Bocoum, responsable du service de développement social de Fana, interrogé par un média de ladite ville, une fois de plus le centre de santé communautaire de (CSCOM) de Fana a enregistré des dégâts matériels surtout au niveau de la pharmacie, après la pluie. Il a ajouté aussi que la pluie a fait des dégâts matériels au marché de Fana.

À Dioïla, plus de 104 mm tombés en quelques heures sur la capitale du Banico a fait d’importants dégâts matériels, dont 95 sinistrés, dans les villages de Nematoulaye et 18 Tiendobougou, selon un autre média dénommé Niang-TV.

C’est le même constat dans le reste du pays. 131 familles sont touchées, 664 sinistrés, 32 maisons écroulées, 18 puits effondrés et 6 classes de médersa détruites. À Bamako également, il est très difficile de circuler pendant et après la pluie dans plusieurs quartiers notamment Banconi, Sotuba, Missabougou, Sirakoro,  Yirimadio, Kabala, Niamakoro et entre autres.

Parlant des dégâts matériels, la pluie fait également des sans-abris voire des morts. Certains habitants sont obligés de déménager  vers des établissements, les centres d’accueil et d’autres endroits pendant toute la saison pluvieuse. Sans doute, ces déplacements forcés ont d’énormes conséquences sur la vie humaine. Malgré les efforts des autorités locales et des plus hautes autorités, les victimes demandent l’aide des autorités, de la bonne volonté face à la situation.

Par ailleurs, en Afrique, des inondations meurtrières sont constatées dans plusieurs pays, surtout en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Ouganda, à N’Djamena, en Afrique du Sud. Les actions des plus hautes autorités sont salutaires face à ce phénomène dans le continent.

Lassana SOW

Source : LE COMBAT

MaliwebEnvironnementSociété
La pluie fait d’énormes dégâts dans plusieurs localités du Mali depuis trois mois. Notamment à Niono, plus de 300 ménages sont touchés. Dans cette localité comme d’ailleurs, des dégâts importants sont constatés. Une urgence est fortement demandée pour les habitants victimes de cette situation.   Continuellement, le chiffre des sans-abris et des...