Le retour annoncé en prison du Commandant de la Forsat Oumar Samaké s’est passé sur fond de négociations le week-end dernier. Les Syndicats de la police demandent des garanties sur son lieu de détention autre que la Maison centrale d’arrêt (MCA).

 

La journée du dimanche 5 septembre a été des plus mouvementés au sein de la police. Cette journée a été mise à profit par le comité de sage de la police (composée de vieux retraités) pour faire revenir leurs frangins à de meilleurs sentiments. Dans le cadre d’intenses négociations, le comité de sage a conseillé aux jeunes policiers de se soumettre à la loi en acceptant le retour de leur camarade, le commandant de la Forsat Oumar Samaké en prison. La mise sous mandat de dépôt de ce dernier par un juge d’instruction de la Commune III, avait donné lieu à de bruyantes manifestations des syndicats de la police, le vendredi dernier pour faire libérer leur camarade de la MCA. Il y a eu plus de peur que de mal, le Commandant avait été exfiltré plus tôt avant de leur être remis.

Les syndicats de la police ont posé des conditions à la détention du Commandant Samaké. Primo qu’il soit détenu dans un camp de gendarmerie ou à l’Ecole nationale de la police. Secundo que ceux qui ont donné l’ordre à la Forsat d’intervenir dans les manifestations des 10, 11 et 12 juin soient interpellés de même que les organisateurs desdites manifestations.

Hier dans la journée, les plus hautes autorités s’étaient impliquées à leur tour. Selon des sources sécuritaires, le Commandant de la Forsat Oumar Samaké est désormais gardé au Camp I de la gendarmerie.

Abdrahamane Dicko

Source : Mali Tribune

MaliwebSociété
Le retour annoncé en prison du Commandant de la Forsat Oumar Samaké s’est passé sur fond de négociations le week-end dernier. Les Syndicats de la police demandent des garanties sur son lieu de détention autre que la Maison centrale d’arrêt (MCA).   La journée du dimanche 5 septembre a été des...