Placée sous la présidence de Me Harouna Mamadou Toureh, on pouvait noter, à cette cérémonie, la présence de Mme Diéminatou Sangaré, ministre de la Santé et du Développement Social ; Mme Fatoumata Sékou Dicko, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargée des réformes politiques et  institutionnelles ; Abdallah Yattara, adjoint au maire de la commune IV ; le président du Conseil national des personnes âgées du Mali, des membres des secrétariats généraux et des cabinets ministériels.

La célébration de ce 17 mai 2022 a porté sur le thème “Les technologies numériques au service des personnes âgées et du vieillissement en bonne santé”.Selon Mme Diéminatou Sangaré, ministre de la Santé et du Développement social, ce thème révèle une importante particulière de faire le lien avec nos ainés appelés personnes âgées envers lesquelles nous avons le devoir d’offrir une vie paisible après les efforts consentis pour que nous soyons aujourd’hui ce que nous sommes. “Il nous appartient donc de mettre à la disposition des personnes âgées les progrès réalisés dans tous les domaines pour leur assurer un vieillissement harmonieux en douceur. La technologie numérique permet de réduire la distance et combler certaines insuffisances particulièrement dans le domaine de la santé au profit des personnes âgées”, indique-t-elle.

A l’entendre, notre pays a mis en route des chantiers importants qui visent la santé et le bien-être des populations et particulièrement les personnes âgées. Par exemple, les régimes de retraite, les régimes d’assurance maladie, d’assistance médicale, la télémédecine, le régime social unifié et le paiement mobile des pensions. ”Pour tous ces domaines, le numérique constitue la technologie privilégiée permettant particulièrement aux personnes âgées d’accéder aux services concernés dans les meilleures conditions de vieillissement, en bonne santé”, explique Mme la Ministre.

Pour terminer, elle a remercié et félicité les organisateurs de cette journée ainsi que tous ceux qui contribuent au bien-être des personnes âgées. Avant de rassurer que le bien-être des personnes âgées figurent dans les priorités du colonel Assimi Goïta, président de la Transition et du Dr Choguel Kokalla Maïga, Premier ministre, qui ne ménagent aucun effort pour soutenir toutes les actions de modernisation de nos services en faveur des populations.

Quant au ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la modernisation de l’administration, Me Harouna Mamadou Toureh, il signale que le choix de la Maison des aînés n’est pas fortuit : “La Maison des aînés est pour nous tous, adultes et jeunes générations, un haut lieu de souvenirs et d’inspiration. C’est aussi une variété de souvenirs d’éminents et de personnalités diverses de l’administration malienne qui ont toujours œuvré, selon leurs positions, pour le rayonnement de notre pays”, explique-t-il.

Aux dires du ministre, ils ont tenu haute la flamme du patriotisme. “Les vertus que vous incarnez, la sagesse que vous portez sur vos épaules sont aujourd’hui plus que  d’actualité pour notre pays car le Mali, notre patrie, traverse l’une des situations les plus difficiles de son histoire contemporaine.En effet, les télécommunications et les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont un rôle à jouer pour permettre un vieillissement en bonne santé, à lutter contre la discrimination fondée sur l’âge et à garantir l’inclusion financière des personnes âgées”, rappelle Me Harouna Mamadou Toureh.

A l’en croire, cette année, ils ont décidé de faire découvrir les talents de nos jeunes développeurs qui ont mis au point certaines applications technologiques qui seront très profitables aux personnes âgées. Il s’agit, entre autres, d’e-infirmier, sodôgôtôrô et yelenkoura. Le Ministre a profité de cette occasion pour saluer le génie créateur des jeunes Maliens dans le domaine du numérique et a exhorté les jeunes scolaires et étudiants à s’intéresser aux TIC. Il signale que tout devient difficile aujourd’hui sans la maitrise de ces outils numériques qui sont en plus des pourvoyeurs d’emplois.

Me Harouna Mamadou Toureh évoque certaines ambitions et réalisations importantes de notre pays dans les TIC et télécoms. Il s’agit notamment de faire du Mali un hub dans le domaine des TIC en tirant profit de sa superficie, sa population, sa diversité, sa position géographique, ses ressources humaines et intellectuelles ; d’élaborer une stratégie “Ville intelligence”, à travers le projet appelé complexe numérique de Bamako porté par le gouvernement de Transition.

Pour la réalisation de tous ces projets, il souligne qu’il faut des infrastructures adéquates, des moyens financiers propres et un personnel d’appui bien qualifié.

Notons que grâce aux TIC et aux télécoms, notre pays qui dispose aujourd’hui de cinq hôpitaux nationaux, dont 3 à Bamako, un à Ségou, un Mopti et un hôpital de campagne à Bandiagara et la Faculté de médecine, sont interconnectés et sont en réseau avec l’International.                                                                                          

Marie DEMBELE

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebSociété
Placée sous la présidence de Me Harouna Mamadou Toureh, on pouvait noter, à cette cérémonie, la présence de Mme Diéminatou Sangaré, ministre de la Santé et du Développement Social ; Mme Fatoumata Sékou Dicko, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargée des réformes politiques et  institutionnelles ; Abdallah Yattara,...