Dans une lettre en date du 7 Septembre dernier adressée au procureur de la république près le tribunal de grande instance de la commune VI  du district de Bamako, Cheik Mohamed Cherif Koné, magistrat à la cour suprême, porte plainte «  pour acte de  forfaiture et complicité »   contre le procureur général et le Président de la cour  suprême. La  réaction  de la présidence face à cet acte ne s’est pas faite attendre. Un décret a été pris pour abroger sa  nomination en qualité de premier avocat général de la cour suprême.

C’était un véritable spectacle auquel les gardiens des lois s’étaient livrés sur la toile. Apres plusieurs communiqués contradictoires suite aux arrestations dans l’affaire dite de l’achat de l’avion présidentiel,  le Président de la référence syndicale des magistrats (REFYSMA), Maitre Cheik Mohamed Cherif Koné, avait décidé de passer à la vitesse supérieure. Il a porté l’affaire au tribunal  de la commune VI où il a porté (…)

DEMBA KONTE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebJustice
Dans une lettre en date du 7 Septembre dernier adressée au procureur de la république près le tribunal de grande instance de la commune VI  du district de Bamako, Cheik Mohamed Cherif Koné, magistrat à la cour suprême, porte plainte «  pour acte de  forfaiture et complicité »   contre le...