Après l’euphorie   d’une victoire qualifiée de celle  de la honte en relation avec le relâchement du commandant de la  FORSAT  face à la  pression  des policiers,  le commissaire divisionnaire   Oumar Samaké  vient de faire  acte de patriotisme . Cela s’est en effet traduit hier   lundi 06 septembre 2021  par son  retour en prison selon sa propre volonté.

    Dans le cadre de la diligence du dossier relatif    aux manifestations meurtrières des 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako ayant  fait des morts et des   blessés,   une enquête a été ouverte pour situer les responsabilités.   Dans cette optique,  le Procureur de la République au Tribunal de la Commune III  avait ouvert une enquête   il y a quelques mois.  Le vendredi 03 septembre 2021, l’opinion a été informée de l’écoute et du placement sous mandat de dépôt  du commissaire divisionnaire Oumar  Samaké,  le chef de la FORSAT au moment des faits. Mécontents de la situation,  des policiers   ont exigé   le  relâchement de leur  collègue   en prenant  d’assaut    la  Maison Centrale d’Arrêt de Bamako  avec le risque d’affrontement avec les surveillants   .

C’est fort d’ailleurs de ce constat (…)

MAHAMANE TOURE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebJusticemaliactu
Après l’euphorie   d’une victoire qualifiée de celle  de la honte en relation avec le relâchement du commandant de la  FORSAT  face à la  pression  des policiers,  le commissaire divisionnaire   Oumar Samaké  vient de faire  acte de patriotisme . Cela s’est en effet traduit hier   lundi 06 septembre 2021  par...