Pour la présidence de l’Association des autorités anti-corruption d’Afrique (AAACA), l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) au Mali s’était porté candidat. Avec l’élection récente de la structure malienne au poste de la première vice-présidence de l’AAACA, Moumouni Guindo, président de l’OCLEI, et son staff ont été félicités par l’Ambassade de la République du Mali en République fédérale d’Allemagne.

Suite à de nombreuses campagnes suivies de certaines démarches diplomatiques, le personnel de l’Office central de lutte contre la corruption réussit son pari. Toujours en contraste contre les enrichissements illicites, actes prévus et punis par le code pénal malien, l’Office parvient à s’imposer à travers ses œuvres et dénonciations. Avec à sa tête Moumouni Guindo, il a une compétence transfrontalière, avec l’occupation de son nouveau poste au sein de l’AAACA. « J’ai l’honneur d’accuser bonne réception de votre lettre n°00323/OCLEI-P en date du 14 juillet 2022, par laquelle vous avez tenu à remercier les missions diplomatiques pour leur grande mobilisation dans le cadre de la candidature de l’OCLEI au poste de  Président de l’Association des autorités anti-corruption d’Afrique », apprend-on de la lettre adressée à l’OCLEI par l’Ambassade malienne en République fédérale d’Allemagne. S’en tenant à la teneur de cette lettre, visiblement publiée depuis le 28 juillet dernier, la candidature de l’OCLEI au poste de Président de l’organe africain est intervenue dans un contexte géopolitique extrêmement tendu. Aussi, la présidence de l’association africaine  était un grand défi pour la République du Mali et sa diplomatie. De ce fait, l’élection au poste de Premier vice-président du prestigieux organe africain, pour une mandature de trois ans, est un véritable succès constituant, avant tout, une fierté de tout un peuple, estime l’Ambassade. Dans la lettre, l’Ambassade estime qu’il est « important  de souligner  que cette consécration continentale est également une reconnaissance des efforts et performances remarquables de l’OCLEI dans la lutte contre l’enrichissement illicite au Mali ». Toute chose qui motive Mme Oumou Sall Seck, ambassadrice du Mali en République fédérale d’Allemagne, pour féliciter et encourager Moumouni Guindo, président de l’OCLEI, et son équipe pour le triomphe. Quasiment appréciée par moult de gens, cette promotion permettra-t-elle aux membres de l’Office de persévérer dans leur combat ? En tout état de cause, l’élévation de l’association à ce poste alourdit ses tâches. Ce, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS