Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, garde des Sceaux, Mamadou Kassogué était hier jeudi 9 septembre 2021 au Pôle Judiciaire et Spécialisé (PJS) dans le cadre d’une visite de courtoisie. Après le Pôle Economique et Financier, il a échangé avec le personnel. Cette visite vise à s’enquérir des conditions de travail, mais aussi recueillir les préoccupations et apporter les soutiens des autorités de la transition au personnel. Il a sollicité l’accompagnement de tout le personnel pour la réussite de sa mission.

 

En effet, le ministre Kassougué a entamé des visites de courtoisie dans les services rattachés au ministère de la Justice depuis quelques jours. Hier, il était au Pôle Judiciaire Spécialisé pour s’entretenir avec le personnel de ce service.

Le ministre s’est réjoui de l’accueil chaleureux, et la disponibilité du personnel du Pôle judiciaire Spécialisé.  “En venant ici, je viens en terrain connu, au milieu d’hommes et de femmes que je connais très bien et sais, dévouer pour servir le pays’’, a-t-il affirmé.

Remerciant l’abnégation du personnel au travail, pour les mots formulés pour la réussite de la mission et le sens de sacrifice au travail, mais surtout de l’engagement contre le terrorisme et au service du pays. Il s’est également réjoui du nombre important de dossiers qui ont été traités malgré les difficultés qui entourent le traitement.

“J’ai vu les locaux, j’ai vu dans quelles conditions vous travaillez, il faut certainement accepter des sacrifices réels pour pouvoir sortir ces résultats’’, a-t-il dit. Selon lui, le personnel prend des “risques énormes, parce que lutter contre le terrorisme, les crimes organisés, c’est prendre des risques énormes parce que vous avez à faire avec des délinquants d’un type particulier. Des gens qui n’ont ni foi ni loi, qui n’ont aucune espèce de pitié dans le cœur. Mais vous avez accepté de braver tout cela et engager une lutte sans merci contre ces gens-là’’.

Si le Pôle Economique s’occupe des délinquants à col blanc qui s’attaquent aux deniers publics, le Pôle Judicaire Spécialisé s’occupe des délinquants organisés qui à travers des actions très néfastes s’attaquent non seulement aux deniers publics qui sont blanchis et utilisés à d’autres fins, mais aussi exploite la misère humaine, la naïveté et la crédulité des hommes et des femmes à travers le trafic de drogue, d’arme et humains, des espèces animales et végétales protégées, semant la misère et la désolation dans le pays. Ces criminels, affirme le ministre, ne cherchent qu’à réaliser leurs profits. Ces profits énormes se chiffrent à plusieurs milliers de milliards de dollars générés chaque année par le crime organisé. Des montants qui dépassent de loin les budgets de beaucoup de nos états réunis ensemble. Et ces sommes sont malheureusement utilisées tantôt pour réaliser des attentats ou pour déstabiliser des régimes et même pour faire élire certains représentants au sein de certaines structures et juridictions pour faire en sorte qu’on ne puisse pas mener cette lutte implacable, a indiqué le ministre. “Ce sont des gens qui tentent d’infiltrer tout le système au niveau des enquêtes, les poursuites, de l’instruction, au niveau du jugement ; ils essayent de corrompre pour faire en sorte qu’ils puissent réaliser leur basse besogne.

Pour le ministre, lutter contre ce phénomène, c’est impliquer au premier plan le Pôle Judiciaire Spécialisé. “Ce combat vous devez le réussir et vous êtes déjà en train de réussir. Vous avez fait des pas très importants et décisifs dans cette lutte’’ a-t-il encouragé le personnel en les faisant comprendre qu’ils doivent renforcer cette lutte. Car, “dans le cadre de la transition, il est décidé à mener la lutte sans merci contre l’impunité sous toute ses formes’’. Il s’agit en particulier de la violation grave et massive des droits de l’homme et droits internationaux humanitaire par les terroristes et grands bandits.

Célérité des dossiers

“Nous invitons à faire un sacrifice supplémentaire pour “traiter les dossiers avec beaucoup plus de célérité’’.  Il a invité le personnel du PJS à renforcer l’organisation et la communication interne.

Pour plus de visibilité dans le traitement des dossiers, il a encouragé l’idée d’organiser des assises spéciales, une solution pour rendre compte du travail abattu. Il a également sollicité qu’il y ait renforcement du contrôle interne.

Il a enfin demandé aux personnels d’aider le ministère à mettre en place une politique pénale adaptée aux attentes de la population.

Pour ce qui est de l’agence de recouvrement et de gestion des avoirs saisis tels que suggérés par le personnel, le ministre a estimé que c’était une nécessité. Car, “il y a beaucoup de biens saisis et mis sous scellés qui perdent leur valeur avant le jugement. Une telle agence permettra de gérer, de faire fructifier et facilitera la saisie’’.

Pour l’officialisation de la nomination des greffiers, « tout sera fait pour que les greffiers se sentent réellement considérés et pris en compte afin qu’ils soient motivés à bien travailler, » a rassuré le ministre. Enfin, Mamadou Kassogue a annoncé que dans les prochains jours, le Pôle Judiciaire Spécialisé déménagera dans ces nouveaux locaux avec des conditions de travail beaucoup plus reluisantes.

Bourama Kéïta

Source: LE COMBAT

MaliwebJustice
Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, garde des Sceaux, Mamadou Kassogué était hier jeudi 9 septembre 2021 au Pôle Judiciaire et Spécialisé (PJS) dans le cadre d’une visite de courtoisie. Après le Pôle Economique et Financier, il a échangé avec le personnel. Cette visite vise à...