L’historien et sociologue Youba Bathily vient de publier un livre intitulé : « Les parties prenantes de Kouroukanfouga ». L’ouvrage est une synthèse de 30 ans de recherches menées par l’auteur. Il a été lancé, la semaine dernière, au Musée national de Bamako.

 

Trois mois après la publication de son dernier livre sur Nioro du Sahel, l’historien et sociologue malien Youba Bathily revient avec Les parties prenantes de Kouroukanfouga.

Selon l’auteur, « les preneurs sont les différentes communautés (malinkés, Soninkés, peuls, Bamabaras, Dogons) qui ont été impliquées dans les batailles entre Mandé et Sosso ou encore les accords de Kouroukanfouga ».

Dans ce nouveau livre, Youba Bathily se plonge dans l’histoire du Mandé avant la conquête des rois Sosso, le déclenchement de la guerre entre Sosso et Mandé, les forces en présence ainsi que les différentes batailles qui ont marqué le conflit entre les deux grands royaumes.

Les 120 pages de la publication racontent aussi les raisons de l’élaboration d’une convention formelle de paix entre les peuples dans le lieu appelé « Kouroukanfouga à la fin des hostilités, les préparatifs et les représentants à la cérémonie ». A entendre l’auteur, « ce sont 47 groupes communautaires se qui sont engagés dans la charte de Kouroukanfouga, à la faveur de deux rencontres ».

Youba Bathily ramène les lecteurs dans les secrets du contenu de la charte, son suivi et la durabilité de ses accords. Pour le chercheur, la charte de Kouroukanfouga a été appliquée pleinement pendant 72 ans. « Après cette période, certaines communautés se sont retirées jusqu’à ce qu’il est resté un petit noyau constitué purement des communautés mandingues ». C’est pourquoi, remarquent-t-il, « certains pensent que Kouroukanfouga c’est uniquement mandingue ».

L’historien ajoute que « tous les articles n’engagent pas toutes les communautés ».

L’une des particularités de ce livre, selon son auteur, résulte des sources de ces recherches qui ne proviennent pas des griots, mais des notables d’où, souligne-t-il « des divergences avec les autres publications ».

Youba Bathily soulève dans son ouvrage «  beaucoup de zones d’ombres, notamment sur les défaites des Mandingues, leurs lieux de retrait, les alliés des Kanté, le détail des batailles et du pouvoir des rois Kanté ».

Ce livre veut perpétuer la tradition d’écrire, dynamiser l’industrie du livre tout en offrant aussi de la matière aux lecteurs.

Le livre « Les parties prenantes de Kouroukanfouga » est une contribution à la réalisation des recommandations des assises nationales. « L’histoire de kouroukanfouga est connue par beaucoup de communautés. Certes, Il y a eu des thèses, mais il n’y a pas eu de recherches approfondies pour faire sortir les zones d’ombres  ».

 

Kadiatou Mouyi Doumbia

Les parties prenantes de Kouroukanfouga Coédité par les éditions Traces et Mieruba. Il est disponible dans toutes les librairies de Bamako à 10 000 FCFA.

Source : Mali Tribune

MaliwebCultureSociété
L’historien et sociologue Youba Bathily vient de publier un livre intitulé : « Les parties prenantes de Kouroukanfouga ». L’ouvrage est une synthèse de 30 ans de recherches menées par l’auteur. Il a été lancé, la semaine dernière, au Musée national de Bamako.   Trois mois après la publication de son dernier livre sur...