Le secrétaire général de la communication de l’Economie numérique et des nouvelles technologies a procédé au lancement de l’étude sur l’état des lieux exhaustif des TIC au Mali, afin d’en établir son niveau d’utilisation tant dans le secteur public que privé assorti de quelques statistiques de base. C’était en présence du directeur de l’Economie numérique, Abdoul Kader Ky, et de l’ensemble des acteurs du secteur privé comme du public, à l’hôtel Kempesky, le 6 décembre 2021.

Depuis  2015, le document  de politique nationale de développement de l’Economie numérique avait été élaboré. Ce document est arrivé à expiration, a fait savoir le directeur national de l’Economie numérique. Selon lui, il faut instaurer un cadre  de concertation entre toutes les structures du secteur des TIC, les différents secteurs, les données à collecter et les différentes statistiques possibles à établir. Il s’agit d’élaborer le canevas de collecte et la méthodologie d’analyse ; de collecter les données des secteurs ; faire l’état des lieux exhaustif des infrastructures, des applications, des compétences et aussi des projets d’investissement en cours dans le secteur des TIC ; faire le point de la mise en œuvre de la politique nationale de Développement de l’Economie numérique ; établir la liste exhaustive des prestations de l’Administration et celles qui sont dématérialisées ainsi qu’un plan de dématérialisation complète ; identifier les contraintes liées au développement du secteur des TIC ; établir les différentes statistiques d’utilisation des outils TIC ( infrastructures, connectivité, accessibilité, ressources humaines compétentes, filières et qualité des formations..). Selon M. Abdoul Kader Ky, l’Etat n’a sans cesse pensé à se renforcer pour répondre aux exigences du moment (modernisation de l’Administration). Il a indiqué que ces dernières années, cette reforme est fortement soutenue par l’introduction des outils TIC dans les procédures de gestion des affaires publiques. Pour lui, cela vise à asseoir la transparence en améliorant  les procédures et méthodes de gestion pour plus d’efficacité. Le secrétaire général du ministère de la communication a, au nom du ministre, souligné l’importance des technologies de l’information. Selon elle, les enjeux du numérique deviennent de plus en plus un atout majeur pour mesurer la vitalité de l’économie d’un pays, un puissant vecteur pour les investisseurs et une nouvelle source d’emploi pour les jeunes. « C’est pourquoi, le gouvernement veut faire du numérique, un levier stratégique de développement social et économique », va-t-elle souligner. Elle dira  que le gouvernement veut s’atteler à mettre en œuvre  une politique nationale de développement  de l’Economie numérique afin d’aller vers une transformation digitale réussie pour le Mali     .

Fakara Faïnké

Source: Le Républicain

MaliwebSociété
Le secrétaire général de la communication de l’Economie numérique et des nouvelles technologies a procédé au lancement de l’étude sur l’état des lieux exhaustif des TIC au Mali, afin d’en établir son niveau d’utilisation tant dans le secteur public que privé assorti de quelques statistiques de base. C’était en...