C’était en présence du Président du Conseil national de Transition, le Colonel Malick Diaw, de plusieurs membres du Gouvernement, du Président du Haut Conseil Islamique du Mali, Ousmane Chérif Madani Haïdara, des autorités coutumières et de nombreux leaders religieux.

 

Dans son allocution, le Président du Haut Conseil Islamique a déclaré que le forum sera un cadre d’échanges entre les religieux afin d’apporter des solutions aux difficultés que traversent le Mali et les pays sahéliens; difficultés notamment liées au terrorisme et à l’extrémisme violent.
Le Premier ministre par intérim a quant à lui, adressé les félicitations du Président de la Transition, Chef de l’Etat, au Haut Conseil Islamique et à tous les fidèles musulmans du Mali et du Sahel pour l’organisation de cet événement qui contribuera à la promotion de la paix et de la stabilité dans la région.
Le Colonel Abdoulaye Maïga a ensuite rendu un hommage appuyé aux leaders religieux qui selon lui, « constituent dans notre société traditionnelle des maillons sûrs de la stabilité et de la paix ».
Il a rappelé que pour faire face à l’extrémisme violent et lutter contre le terrorisme, le Gouvernement a adopté en 2017, une politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et son plan d’actions. La mise en œuvre des projets et programmes découlant de ce plan d’actions, s’appuie en grande partie sur une étroite collaboration entre le Gouvernement et les confessions religieuses, a assuré le Premier ministre par intérim. D’où l’importance capitale de ce Forum dont le Gouvernement attend avec impatience les conclusions et recommandations.
Source : CCRP/Primature
MaliwebReligionSociété
C’était en présence du Président du Conseil national de Transition, le Colonel Malick Diaw, de plusieurs membres du Gouvernement, du Président du Haut Conseil Islamique du Mali, Ousmane Chérif Madani Haïdara, des autorités coutumières et de nombreux leaders religieux.   Dans son allocution, le Président du Haut Conseil Islamique a déclaré...