Une délégation malienne composée de ministres (affaires étrangères, administration territoriale, économie et du commerce), s’est rendue à Nouakchott, en Mauritanie, ce lundi 17 janvier 2022.

Cette visite vise à contourner l’embargo qui frappe le Mali depuis l’adoption des sanctions par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et à faire transiter une partie du fret malien par la Mauritanie.

Avant la Mauritanie, la délégation s’est rendue à Conakry pour rencontrer les autorités guinéennes.

Il faut préciser que la Guinée est aussi sous sanctions de la CEDEAO de par son retrait des instances de l’organe après le coup d’État mais aussi, reste le seul pays de cette organisation qui a déclaré maintenir ses frontières ouvertes avec le peuple malien.

À l’issue de ces entretiens, le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a salué la « solidarité qui a été réitérée à l’endroit du Mali » par le Chef de l’État, Colonel Mamadi Doumbouya.

Source : RFI

MaliwebmaliactuSociété
Une délégation malienne composée de ministres (affaires étrangères, administration territoriale, économie et du commerce), s’est rendue à Nouakchott, en Mauritanie, ce lundi 17 janvier 2022. Cette visite vise à contourner l’embargo qui frappe le Mali depuis l’adoption des sanctions par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)...