C’est dans un communiqué publié ce mardi 27 septembre, que le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale a annoncé l’arrivée des trois chefs d’Etats de la CEDEAO notamment, les chefs d’états de Togo, du Ghana, et de la Gambie. Leur arrivée a un seul objectif ; celui des 49 ‘’mercenaire’’.
Suite à cette information, les réactions des internautes n’ont pas tardé à pleuvoir Si la plupart restent camper sur leur volonté d’incarcération ferme des soldats ivoiriens, d’autres par compte, conseillent au président de la transition malienne de d’atténuer la situation. Votre Facebookan de jour !

 

Daouda Coulibaly : Compte tenu de la situation, je pense que le moment est mal choisi pour leur arrivée.

Hamidou Mell LY : Avec les multiples interventions des pays frères et celles de M. Guterez, secrétaire général de l’ONU. Il ressort que ces 46 militaires ivoiriens ne sont pas des mercenaires. Le Mali n’a qu’à mettre un peu d’eau dans son vin, pour qu’on puisse avoir une issue favorable dans cette affaire. Les grandes lignes de la mission de la transition sont connues dans le PAG, il est grand temps qu’on commence à les mettre en œuvre. Libérez les 46 militaires ivoiriens au nom du peuple Malien.

Zoumana Togola: Peut-être qu’ils viennent pour faire libérer sans condition leur 46 soldats, car tout a été dit à l’issue du sommet tenu sur le dos du Mali et de la Guinée.

Yacouba Doumbia Dit Drogba : Ici c’est le Mali du Colonel Assimi GOÏTA. C’est eux qui viendront nous chercher ici. Nous sommes très fiers d’être Maliens aujourd’hui nous ne sommes pas un peuple de soumission !

David Sag : Les 46 mercenaires envoyés par Ouattara seront jugé point ! Désormais, personne ne va plus jouer avec la vie des maliens c’est fini !

Tc Boom : Attention à l’empoisonnement, il faudra éviter tout contact avec ces présidents. Assimi GOITA doit utiliser, comme Vladimir Poutine, la longue table historique !
Dagrou Anderson : Nous les ivoiriens on vous regarde seulement. C’est la fin du film qui fait toujours pitié. Nos soldats seront libérés et ont va s’occuper des Maliens !

Sourakata Terela : Nana Ado, l’homme qui a mis l’embargo sur le Mali étant président en exercice de la CEDEAO ? Kabako !
Gabi Traoré : C’est leur problème. Nous devons rester fermes à notre décision. Personne ne va nous comment régler nos problèmes.
Soungalo M. Kone : De «sans délais », à une mission de « haut niveau », vraiment le Mali est une grande nation et le peuple malien est un peuple d’hospitalier.
Seydou Coulibaly : Assimi GOÏTA pardon faut quitter la CEDEAO, car elle est dirigée par la France. Ces vieux présidents africains ont peur de la France, mais, vous non. Qu’Allah vous protège contre tous vos ennemis, vive le Maliba !
Abdoulaye Soumaré : Walalye allons leurs barrer la route. Qu’ils ne descendent même pas de l’avion. Qu’Allah assiste et protège nôtre Mali !
Coulibaly Seybalam : Qu’ils fassent attention à ne pas mettre leurs propres pays à feu et à sang ; car, le sort du Mali est dans la main de Dieu !
Makan Fayinke : Ces trois présidents n’ont pas défendu la plainte malienne contre la France, alors pourquoi viennent-ils pour les mercenaires de l’ONU ?
Abouziz Kay : Ok il n’y a pas de soucis, on les attend au Mali. Mais Assimi, soyons serein entre nous. On est ensemble mon président !

Aliou Song : Macky ne vient plus ? Pourtant, cette fois-ci, on allait faire du fonio avec poisson !

Fousseni Sanogo : Du folklore ! Vous avez imposé un embargo sur une population estimée à 23 millions d’habitants, et quand on vous démarchait vous aviez fait la sourde oreille. Maintenant, à cause des 46 mercenaires, vous voulez venir casser les oreilles de nos autorités maliennes ?

Source : Info-Matin