Le Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts a tenu, le vendredi 05 août 2022, un meeting au Palais de la culture de Bamako pour réclamer le départ des casques bleus de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali). «Nous avons adressé une lettre à la Minusma de quitter le Mali d’ici le 22 septembre 2022. Nous demandons à la Minusma de quitter le Mali d’ici le 22 septembre 2022, parce qu’aujourd’hui, elle a dévié son mandat de sa trajectoire, de son contenu authentique », précisent les responsables du Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts.

Plusieurs responsables, militants et sympathisants du Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts ont pris part à ce meeting. Parmi les leaders du Mouvement, on peut citer entre autres : Adama Diarra dit Ben le Cerveau, Sidiki Kouyaté, Moussa Diarra. Prenant la parole, Adama Diarra dit Ben le Cerveau a remercié les uns et les autres d’avoir effectué massivement le déplacement. Avant d’ajouter que le Mouvement Yèrèwolo débout sur l’œuvre des remparts pour la réussite de la transition au Mali. En effet, il a souhaité le rassemblement des fils et filles du Mali. « C’est l’unité qui fera la victoire », at-il dit. Au regard de la cherté de la vie, il a invité les autorités de la transition à œuvrer pour la diminution des prix des produits de première nécessité. Par ailleurs, il dira que le sous-sol africain est riche. « Il y a un temps pour parler et un temps pour agir. Aujourd’hui au Mali, c’est l’heure de l’action qui a sonné…Nous avons traduit une lettre à la Minusma de quitter le Mali d’ici le 22 septembre 2022. Nous demandons à la Minusma de quitter le Mali d ‘ici le jeudi 22 septembre 2022», a déclaré Adama Ben le cerveau. Dans le cas contraire, il a invité les uns et les autres à sortir massivement le 22 septembre 2022 pour libérer la patrie, pour « l’assaut final ». Moussa Diarra, ancien député du Mali, abonde dans le même sens. Qu’attend la Minusma de quitter le Mali ? s’interroge-t-il. Il a demandé à la Minusma « d’écouter la voix souveraine du peuple qui aspire à son départ ». « Le Mouvement Yèrèwolo est un mouvement révolutionnaire très intelligent qui demande à l’institution MINUSMA de nous laisser notre territoire », a déclaré Moussa Diarra. Pour sa part, le porte-parole du Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts, Sidiki Kouyaté, a dénoncé les abus et violations des droits de l’Homme à Fana et à Kayes. Avant de signaler qu’une lettre a été adressée à la Minusma par le Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts pour qu’elle quitte le Mali. « Nous demandons à la Minusma de quitter sur notre territoire d’ici le 22 septembre 2022, parce qu’aujourd’hui, elle a dévié son mandat de sa trajectoire, de son contenu authentique », a conclu Sidiki Kouyaté. Aguibou Sogodogo « Nous demandons à la Minusma de quitter sur notre territoire d’ici le 22 septembre 2022, parce qu’aujourd’hui, elle a dévié son mandat de sa trajectoire, de son contenu authentique », a conclu Sidiki Kouyaté. Aguibou Sogodogo « Nous demandons à la Minusma de quitter sur notre territoire d’ici le 22 septembre 2022, parce qu’aujourd’hui, elle a dévié son mandat de sa trajectoire, de son contenu authentique », a conclu Sidiki Kouyaté. Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

MaliwebSociété
Le Mouvement Yèrèwolo débout sur les remparts a tenu, le vendredi 05 août 2022, un meeting au Palais de la culture de Bamako pour réclamer le départ des casques bleus de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali). «Nous avons adressé une lettre...