Mopti Deplacés

Le Projet d’appui et d’accompagnement des populations déplacées à Mopti (PAADMO), une initiative de l’Association des villages d’enfants SOS-Mali et de ses partenaires, aide à nouveau les déplacés du conflit armé du Nord. Il leur a apporté pour la quatrième fois consécutive une aide alimentaire dont la distribution a eu lieu le 24 octobre dans les locaux du village d’enfants S0S de Socoura, dans le cercle de Mopti.

Placée sous la présidence du représentant du conseil d’administration de l’Association des villages d’enfants SOS-Mali, Sambaly Traoré, la cérémonie s’est déroulée en présence de l’adjoint du maire de Socoura, Moussa Tamboura, du vice-président du conseil de cercle de Mopti, Mamadou Amadou Diallo, des chefs de services locaux et des représentants des organisations de la société civile. L’évènement a aussi enregistré la présence des membres de la Minusma à Mopti et de nombre de bénéficiaires.

L’assistance alimentaire fournie cette fois-ci est composée de 108 tonnes de riz, 14 tonnes de haricots et 4.200 litres d’huile végétale. Elle devrait satisfaire les besoins alimentaires du mois de 1034 familles – personnes déplacées et familles d’accueil confondues – totalisant 6.616 personnes bénéficiaires.

Handicap international est intervenu pour informer et sensibiliser les personnes déplacées et l’assistance sur le danger des mines et des engins explosifs. L’exposé de Mme Aïssata Maïga de la coordination de Handicap international à Mopti, entend préparer les déplacés à la prudence après leur retour dans les zones qui ont subi l’occupation des djihadistes.

Après le mot de bienvenue de l’adjoint du maire de Socoura, Moussa Tamboura, le coordinateur du PAADMO, Gaoussou Traoré, a remercié le comité de pilotage du projet, les partenaires techniques et financiers  et l’ensemble des acteurs dont le concours a permis la mise en œuvre efficiente des différentes activités assignées au PAADMO pour aider les populations victimes du conflit du nord Mali. Il a rappelé le remplacement des ménages rapatriés par d’autres qui figuraient sur une liste d’attente et évoqué la poursuite de l’opération de retour volontaire dont un premier contingent de 500 personnes a pris le départ pour leurs localités d’origine le 10 octobre dernier.

Gaoussou Traoré a parlé également de la mise en place des kits ménagers, des fonds de résilience destinés aux personnes rapatriées, du lancement de l’appel d’offres pour l’acquisition d’outils de production et de la poursuite normale des activités de dépistage des femmes enceintes, celles allaitantes et les enfants  de 0 à 5 ans touchés par la malnutrition. Les responsables du PAADMO marquent un fort intérêt pour la scolarisation et le renforcement de capacités d’autonomisation des femmes. Cet intérêt s’est concrétisé par le démarrage le 12 octobre de sessions de formation aux activités génératrices de revenus destinées aux femmes déplacées et aux familles d’accueil et la dotation en kits scolaire de 100 enfants dont les uniformes scolaires sont en cours de confection  à l’Espace ami des enfants.

Le vice-président du conseil de cercle de Mopti, Mamadou Amadou Diallo, a salué le projet et ses partenaires pour l’assistance multiforme en faveur des populations déplacées et des familles d’accueil à Socoura et Sévaré. Il a félicité les responsables du PAADMO pour la grande transparence qui a caractérisé la mise en œuvre de l’ensemble du projet et invité les autres ONG à s’inspirer de cette efficacité.

Les violences récentes à Tombouctou, Gao et Tessalit entament la volonté de certains déplacés de regagner leurs terroirs.  Cette situation a conduit le PAADMO à envisager la poursuite de son assistance aux personnes qui désirent attendre que la paix s’installe plus avant dans leurs régions.

 

Source : AMAP-Mopti

abdoulaye ouattaraSociété
  Le Projet d’appui et d’accompagnement des populations déplacées à Mopti (PAADMO), une initiative de l’Association des villages d’enfants SOS-Mali et de ses partenaires, aide à nouveau les déplacés du conflit armé du Nord. Il leur a apporté pour la quatrième fois consécutive une aide alimentaire dont la distribution a eu...