Le lundi 19 septembre 2022, l’Institut des Sciences Humaines a servi de cadre pour la tenue de la première journée d’études et de réflexion sur l’Office du Niger. C’était sous la présidence du représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Dr Amadou Ouane en présence des représentants d’institutions nationales et internationales de recherche scientifique ; des représentants de recteurs ; des grandes écoles ; des enseignants chercheurs ainsi que du Professeur Morabito Vittorio de l’université de Catane en Italie, l’initiateur de la journée.

 

Selon le Directeur de l’ISH, Baba Coulibaly, de nombreux événements scientifiques ont eu lieu à l’ISH courant cette année 2022, mais la journée dédiée à l’étude et la réflexion sur l’Office du Niger revêt d’un caractère particulier. Il estime que cette journée fait directement le lien avec un des programmes pluriannuels de recherche de l’ISH. Cela, à un moment où l’Office du Niger est confronté à de nouveaux défis, notamment en matière de recherche.

Ainsi, tout en remerciant le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, l’ensemble des acteurs de la recherche, particulièrement l’initiateur de la journée, le Professeur Morabito Vittorio pour les contributions significatives, le Directeur Général Baba Coulibaly a invité les uns et les autres à des échanges fructueux pour des solutions viables pouvant aider les équipes de recherche de l’ISH dans le cadre de leurs activités dans la zone Office du Niger.

Au nom du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Secrétaire Général Dr Amadou Ouane a salué l’initiative de l’ISH de tenir une telle journée sur une thématique d’actualité. Ildira que depuis quelques années, l’ISH est devenue une tribune de débats à travers l’organisation de plusieurs manifestations scientifiques. Témoignant la reconnaissance du Mali au Professeur Morabito Vittorio, il a informé que cette journée à laquelle le thème de la “sécurité alimentaire : autour du passé et du présent de l’Office du Niger” est abordé, est la suite logique d’une collaboration scientifique entre l’institut des Sciences Humaines et le Professeur Morabito Vittorio de l’université de Catane en Italie.

Selon le Secrétaire Général Dr Ouane, face aux difficultés alimentaires liées aux conflits armés, la COVID-19, les changements climatiques, c’était l’Office du Niger qui devait principalement assurer l’exécution de façon stable et durable pour atténuer l’insécurité alimentaire du pays. Aussi, le développement d’un agrobusiness de plus en plus important, à la faveur de la Loi d’Orientation Agricole (LOA).

En effet, face à telles promesses, il a évoqué qu’à l’occasion du 9èmeanniversaire de la création de l’Office du Niger, il est nécessaire de demander s’il a été à la hauteur des attentes.

Ainsi, avant d’inviter les acteurs à de bonnes études et de réflexions scientifiques profondes, il a rassuré que ce programme a pour objectif entre autres d’identifier et analyser les différentes pratiques d’accès et de gestion du foncier et de déterminer les préoccupations, des exploitants, les causes économiques, culturelles et institutionnelles de l’insécurité foncière dans la zone Office du Niger pour mieux appréhender la question foncière et les multiples mutations sociales qui s’y opèrent.

Dognoume Diarra

Source : Le Confident