La Maison de la Presse a servi de cadre le mardi 9 novembre 2021, à la conférence de presse de l’association «Deental Dow Kawral Pulaauk» sur la situation socio sécuritaire au Mali. Nouhoum Cissé, Professeur à la retraite et membre de ladite association, livre ici son point de vue sur la question.

 

«Je suis ici ce matin pour dire à l’opinion nationale et internationale que nous souffrons, que le Mali souffre», se plaint le professeur Nouhoum Cissé.
A ses dires, «il est grand temps qu’on s’asseye sur la même natte pour régler ce problème entre nous, car personne ne viendra le faire à notre place». Personne, hormis les Maliens eux-mêmes, dit-il, ne peut mettre fin à la guerre au Mali.
Et un proverbe peuhl illustre bien la situation : «le mil ne sera pilé à point si les pileuses décident de se cacher les poils des aisselles».
«Il faut qu’on s’asseye et qu’on se parle, les yeux dans les yeux ; que chacun sente l’odeur de l’autre, que chacun sente l’haleine de l’autre et qu’on se comprenne enfin» insiste le Professeur.
Pour lui, les Maliens peuvent se comprendre au-delà de leurs différences et régler leurs différends.
Sa présence à cette conférence, poursuit-il, a pour objet d’alerter le monde sur la situation actuelle du pays. «Je dis à l’État et à tout le monde que la situation que nous traversons en ce moment est très grave. En 2012, la guerre était au nord ; elle s’est déplacée au centre et a maintenant, atteint le sud».
La solution préconisée par le professeur consiste à s’asseoir, frères et sœurs et chercher la vraie cause du problème ainsi que les auteurs. «Que ceux du Nord, du centre et du sud s’asseyent sur la même natte pour discuter, identifier ensemble les auteurs et proposer des solutions. La seule solution, consiste à s’assoir ensemble sur la natte et se dire la vérité», insiste-t-il.

Falaye Sissoko

Source : Canard Déchainé

MaliwebSociété
La Maison de la Presse a servi de cadre le mardi 9 novembre 2021, à la conférence de presse de l’association «Deental Dow Kawral Pulaauk» sur la situation socio sécuritaire au Mali. Nouhoum Cissé, Professeur à la retraite et membre de ladite association, livre ici son point de vue...