Compte tenu de ses attraits naturels, de sa grande taille et de son emplacement proche du complexe du musée national, le parc national a été conçu de manière à offrir de grands espaces de loisirs et d’activités éducatives au grand public. C’est dans cette optique qu’il abrita, du 12 au 15 mai 2022, le festival des boissons ‘’Minni’fèn’’ dont le but est de promouvoir les jus locaux. L’évènement accueilli avec faste par les promoteurs de boissons, a néanmoins offensé plus d’un en raison de l’interdiction d’accès sur l’eau potable et tout autre liquide consommable.

Le samedi 14 mai 2022, les amoureux du parc national ont été sidérés de constater le refoulement de toute personne détentrice d’eau et de boisson à la porte d’entrée. Les agents de sécurité après une fouille minutieuse, refusaient l’accès à toute personne détentrice de liquide consommable. Même ceux possédants des glacières remplies de liquides consommables se sont vus contraints de les vider pour pouvoir obtenir le ticket d’entrée. Par conséquent, nombre de personnes venues là pour célébrer leurs anniversaires ou partager quelques verres ont été confrontés à cet obstacle.

Du coup, certains ont délocalisé leur rendez-vous tandis que d’autres se sont pliés aux exigences de la sécurité en abandonnant eaux et boissons dehors. « Cette décision a été prise pour simplement nous obliger à consommer à l’intérieur », s’est lamenté un visiteur. Beaucoup de gens aux moyens limités à l’instar des enfants, ont été obligés d’écourter leur temps de visite, car dépourvus du prix du précieux sésame se trouvant à l’intérieur du parc.

D’autre part, le parc, s’étendant sur un site de 103 hectares et doté de parcours sportifs, de pistes de jogging, ainsi que de cyclisme, est maintes fois sollicité par les inconditionnels du sport. Certains venus avec leurs sachets et bidons d’eau n’ont pas échappé à la règle draconienne. Bref, force est de reconnaître que l’évènement a suscité beaucoup de frustrations. A la question de savoir la motivation d’une telle décision, les vigiles ont indexé leur hiérarchie.

Il urge pour la direction du parc de remédier à ces conditions d’accès qui excluent d’emblée les personnes aux moyens limitées, notamment des enfants. En cette période de canicule où les gens transpirent à grosses gouttes et boivent à long trait, l’on ne devrait priver personne d’étancher sa soif à sa manière et selon ses moyens. L’eau est source de vie, dit-on !

Moussa Camara

Source : Ziré

MaliwebSociété
Compte tenu de ses attraits naturels, de sa grande taille et de son emplacement proche du complexe du musée national, le parc national a été conçu de manière à offrir de grands espaces de loisirs et d’activités éducatives au grand public. C’est dans cette optique qu’il abrita, du 12...