Les chrétiens catholiques se retrouveront aux piedsde Notre Dame de Kita, les 20 et 21 novembre prochains, pour le 50e pèlerinage national. Environ 5.000 pèlerins de l’intérieur et de l’extérieur sont attendus à ce rassemblement qui enregistre la participation d’autres confessions religieuses. Lundi dernier, 230 pèlerins marcheurs venus de Sikasso, Ségou et Bamako ont pris le départ pour Kita. Ils sont arrivés hier sur les lieux. Le diocèse de Ségou qui a la charge de l’animation, est déjà sur place.

 

Les pèlerins des autres diocèses prendront le départ demain samedi. Pour la circonstance, 33 cars sont prévus en partie pour assurer le transport des pèlerins de l’archidiocèse de Bamako à Kita. La délégation du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga est aussi attendue samedi à Kita. Pour ce voyage de dévotion, les pèlerins vont prier et méditer sous le thème : «Avec Marie, tous unis pour un Mali fraternel». Ce thème a été choisipar la Conférence épiscopale du Mali en rapport avec l’actualité de notre pays.

Pour le président du comité national d’organisation des pèlerinages et évènements catholiques, Christophe Coulibaly, ce thème est d’une brûlante actualité parce qu’aujourd’hui, notre pays a besoin de réconciliation et de pardon entre ses fils. «Et pour se réconcilier et se pardonner, il faut que nous soyons unis», a déclaré le responsable du comité d’organisation.

Christophe Coulibaly a rappelé que les organisateurs sont à pied d’œuvre pour la réussite de cet événement d’envergure nationale. Pour ce faire, la sécurité sera assurée par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

L’équipe de santé catholique, en collaboration avec celle de Kita, assurera au besoin la prise en charge sanitaire des pèlerins. Le président du Comité national d’organisation a également indiqué que les frais d’organisation proviennent de la vente des badges, des dons des particuliers, des entreprises et de la subvention de l’État qui se rapporte à la prise en charge de la couverture médiatique, de la santé et la sécurité.

Les temps forts de ce 50e pèlerinage seront, selon le patron de l’organisation:la cérémonie pénitentielle et la confession individuelle, la veillée sur la colline mariale, la messe du dimanche et le salut au Saint sacrement. Il a aussi relevé l’introduction de certains changements dans le pèlerinage de cette année.

Ainsi, pour la sécurité des pèlerins, les bougies ne seront pas allumées dans le sanctuaire comme d’habitude et la bénédiction des objets de piété (croix, chapelets, Bibles) se fera pendant la messe et pas individuellement, a-t-il annoncé.

Faut-il rappeler que c’est à Kita que l’évangélisation a commencé au Mali avec l’arrivée des premiers Missionnaires en 1888. Dès lors, les évêques du Mali ont décidé de faire de cette ville un lieu de pèlerinage pour pérenniser ce site. Ainsi, en 1963, les évêques instituèrent un pèlerinage national marial à Kita. Cette ville connue pour ce rassemblement, habite la plus ancienne paroisse catholique de notre pays et possède une statue historique de la Vierge Marie, présente dans le sanctuaire et faite avec de l’argile du marigot de Bangassi de Kita.

Anne-Marie KEÏTA

Source : L’ESSOR

MaliwebReligionSociété
Les chrétiens catholiques se retrouveront aux piedsde Notre Dame de Kita, les 20 et 21 novembre prochains, pour le 50e pèlerinage national. Environ 5.000 pèlerins de l’intérieur et de l’extérieur sont attendus à ce rassemblement qui enregistre la participation d’autres confessions religieuses. Lundi dernier, 230 pèlerins marcheurs venus de...