Le samedi 23 juillet, des individus se réclamant de la filière pain ont animé une conférence de presse à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, pour annoncer une prétendue violation de la convention entre le gouvernement et la filière. Après recoupement, il s’est avéré que ces individus ne représentent nullement la filière et craignent juste les nouvelles mesures annoncées par les autorités concernant le respect du poids du pain, les conditions de son transport et la commercialisation dans les boutiques.

Contacté par nos soins, le président de la filière, les responsables du syndicat des boulangers, se démarquent totalement des allégations de ces individus qu’il affirme ne connaître ni d’Adam ni d’Eve. Selon lui, ces gens sont de mauvaise foi et s’activent à saboter le processus du protocole d’accord en cours entre le gouvernement et la filière.

Aussi, il promet de faire un communiqué pour rassurer les populations que le prix actuel du pain restera inchangé et que le protocole d’accord est toujours d’actualité. Il dit se réserver le droit, par ailleurs, de porter plainte contre ces éléments belliqueux qui tentent de saborder les efforts consentis par les deux parties.

A suivre.

Amidou KEITA

Source: Le Témoin

MaliwebSociété
Le samedi 23 juillet, des individus se réclamant de la filière pain ont animé une conférence de presse à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, pour annoncer une prétendue violation de la convention entre le gouvernement et la filière. Après recoupement, il s’est avéré que ces individus...