Le siège d’Avocats Sans Frontière Mali (ASF-Mali) a abrité, hier, le lancement de la session de renforcement de capacités des avocats et collaborateurs. L’ouverture des travaux était présidée par le président d’ASF-Mali, Me Seydou Doumbia.

 

Cette formation d’ASF-Mali, a souligné Me Seydou Doumbia, entre dans le cadre d’un projet avec Mali Justice Project, à travers l’USAID. Il s’agit de renforcer les capacités des participants pour la prise en charge des personnes vulnérables au plan judiciaire. Pour ce faire, ils seront outillés pour une meilleure maitrise des règles et de la conduite morale de la responsabilité d’un avocat. Car, dit-il, un avocat ne peut pas défendre correctement un client s’il ne maitrise pas parfaitement les règles d’éthique et de déontologie. Aussi, Me Seydou Doumbia a-t-il fait remarquer que les modules tels que les modes alternatifs de règlement des litiges, la médiation civile et pénale seront évoqués durant la formation.

A noter que l’ASF-Mali est une association de défense des droits humains, composée principalement d’avocats. Aussi, il est membre du réseau mondial d’Avocats Sans frontière.

O.BARRY

Source: l’Indépendant