Sur initiative de la tribu Kel Antessar, Tombouctou a abrité du 27 au 29 novembre dernier, une grande rencontre sur la paix, la sécurité, la cohésion sociale, le vivre ensemble et la réconciliation nationale. Des milliers de personnes sont venues de toutes les communautés de la région de Tombouctou et même au-delà pour participer à l’évènement. A la fin des deux jours de rencontre, une batterie de recommandations a été prise afin que la tribu Kel Antassar soit plus impliquer dans le processus de refondation et de pacification en cours au Mali.

Cette rencontre vient à point nommé dans la mesure où quelques jours plus tôt une grande tension intercommunautaire prévalait à Tombouctou où des manifestations contre l’insécurité ont entrainé des morts d’homme et des blessés. C’était donc une accalmie très précaire qui régnait dans la ville où les communautés se regardaient en chiens de faïence. Il aura fallu une intervention énergique des forces de défense et de sécurité pour mettre fin aux violences malgré la tension perceptible. C’est donc dans cette atmosphère très tendue que la grande rencontre de la Tribu Kel Antessar s’est tenue. Elle vise à mieux impliquer les membres de cette composante sociale importante dans le processus de refondation et de pacification en cours dans le pays.

Les travaux se sont déroulés en présence des autorités administratives représentées par le Gouverneur Bakoun Kanté, municipales, religieuses, coutumières et traditionnelles. Dans un mot prononcé pour la circonstance, le chef de la Tribu Kel Antessar et Alliés, Abdoul Majid Ag Mohamed Ahmed dit Nasser, a tenu à remercier l’assistance qui a bien voulu rehausser l’éclat de la rencontre. Il n’a pas manqué d’exprimer les mêmes gratitudes envers celles et ceux qui, de loin ou de près, ont soutenu l’organisation de cette rencontre moralement, matériellement, financièrement et humainement. Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de cette rencontre une réussite. Il s’est également félicité de la contribution des Chefs de fractions, des cadres et notabilités de la Tribu qui, « des mois durant, n’ont ménagé aucun effort pour réussir admirablement le pari de la mobilisation de toutes les composantes de la grande famille Kel Antessar », laquelle est une entité tribale multiséculaire regroupant des fractions disséminées sur un vaste espace qui s’étend de Bemba à l’Est à la frontière mauritanienne à l’ouest et d’Araouane au Nord à Gossi au sud. Elle compte aussi une diaspora nombreuse et dynamique établie essentiellement en Arabie Saoudite, en Libye et en Mauritanie. Son rôle sur le plan économique, politique, culturel, sécuritaire est inestimable. Mais là où la tribu s’est le plus distinguée, c’est surtout « dans la défense de ses terroirs lorsqu’ils subissent des agressions extérieures et surtout dans la perpétuation du bon vivre-ensemble avec tous ses voisins ».

C’est la raison pour laquelle elle a toujours été du côté des plus hautes autorités du pays lorsqu’il s’agit d’éteindre les foyers de tension ainsi que de la mise en œuvre du processus de refondation et de pacification de notre pays. Pour ce faire, ses leaders privilégient avant tout une entente et une cohésion en leur sein.

A noter que cette rencontre avait pour objectifs de permettre à la tribu de faire sa propre introspection ; d’identifier et d’éliminer les facteurs compromettant son unité ou ses bons rapports avec les autres communautés sœurs ; de s’enquérir de ses besoins et difficultés afin d’y apporter les solutions appropriées ; de corriger les éventuels dysfonctionnements de son organisation interne et de convenir de l’approche la mieux indiquée pour sa participation de qualité à l’œuvre de reconstruction nationale. C’est ainsi que des thématiques spécifiques ont été développées et une série de recommandations adoptée en vue d’une contribution plus efficace et plus efficiente de la tribu sur les différents sujets de préoccupation de l’heure. Le chef de la tribu s’est dit confiant que la mise en œuvre des recommandations formulées à l’issue de la rencontre pourrait mettre fin aux « regrettables querelles intestines qui ne cessent de nous tirer vers le bas seront aplanies et que les KA de Tombouctou se tourneront désormais résolument rien que vers ce qui peut concourir à leur développement socio-économique, à leur active participation dans la gestion de leurs affaires locales, à leur forte implication dans la consolidation des acquis de la paix et de la réconciliation et à leur indéfectible engagement citoyen au service de l’Etat et de la République ».

Il a aussi mis en garde contre tout vice de construction du Mali susceptible de le fragiliser à nouveau ou de l’exposer à d’autres risques d’effondrement. A travers cette rencontre, il s’agissait aussi pour la tribu Kel Antessar d’apporter son soutien indéfectible à la réussite de la transition, notamment sur les aspects visant à renforcer et solidifier la réalisation de l’édifice national. Signalons que cette rencontre est la seconde du genre organisée par la tribu dans la région de Tombouctou après celle tenue à Goundam en avril dernier où il s’agissait pour les participants de se pencher sur des questions en lien avec la réorganisation territoriale et administrative qui fait encore couler beaucoup d’encre et de salive.

K. Diakité

Source: Le Républicain

MaliwebSociété
Sur initiative de la tribu Kel Antessar, Tombouctou a abrité du 27 au 29 novembre dernier, une grande rencontre sur la paix, la sécurité, la cohésion sociale, le vivre ensemble et la réconciliation nationale. Des milliers de personnes sont venues de toutes les communautés de la région de Tombouctou...