A N’Tabacoro, un quartier sis dans la commune rurale de Kalaban-Coro, les nouvelles autorités ont procédé, ce lundi 20 septembre, à la remise officielle des clés des 1ères et 2èmes tranches du programme des 12566 logements sociaux de Bamako. L’évènement était placé sous la présidence du colonel Assimi Goita, président de la transition, en compagnie du PM Maiga et des membres du gouvernement. Par la même occasion, Tiecoura Amadoun Diarra, maire de Kalaban-Coro, n’a pas manqué de mots pour saluer les actions du gouvernement.

Appelé à s’exprimer au nom de la population, c’est sous une forte ovation que le maire de la commune rurale de Kalaban-Coro, Tiécoura Hamadoun Diarra, a pris la parole, en premier lieu. Comme à l’accoutumée, il a d’abord commencé son propos par saluer et remercier les autorités et les structures qui ont permis la réalisation du rêve desdits récipiendaires. Celui d’avoir et de vivre dans leur propre maison dans la capitale malienne. « Ce jour 20 septembre 2021, nous, populations de la commune rurale de Kalaban-Coro, sommes honorées. Par ma voix, poursuit le maire, la commune vous souhaite la bienvenue dans les logements sociaux de N’Tabacoro ».

Au public, Tiécoura Hamadoun a rappelé que la cérémonie qui réunit les gens porte sur la remise des clés des 3733 logements. Une remise qui, a-t-il indiqué, constitue la première tranche du programme des 12566 logements sociaux. Quant à la deuxième tranche, le maire évoquera que cette dernière portera sur la remise des clés de 1881 logements. Via une telle politique gouvernementale, le premier responsable de la commune estime que les nouvelles autorités consolent les pauvres en atténuant leurs souffrances. En clair, l’autorité communale a voulu préciser ceci au jeune président Assimi Goita : « Par ce geste, vous donnez à ces hommes et femmes : la tranquillité et l’espoir de vivre dignement dans cette mégalopole que constitue la ville de Bamako ».

Dans son discours, il tentera d’expliquer aux autorités que l’une des difficultés de la vie bamakoise reste le problème de maison pour les citoyens. L’intervenant ajoutera que vivre en location, c’est vivre parfois « avec de nombres problèmes ». Et de rappeler l’une des promesses que le président de la transition s’était engagée à faire pour les Maliens : « Monsieur le président, vous avez dit, lors de votre investiture, que vous consacrerez une partie de vos fonds de souveraineté aux aides des populations les plus démunies. Ces promesses constituent la première du genre depuis l’avènement de notre pays à l’indépendance jusqu’à nos jours. Elles sont en train d’être tenues ».

Suivant le témoignage du maire, le président de la transition a réalisé des œuvres sociales entrant dans le cadre de la tenue desdites promesses dans des régions comme Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti et bien d’autres localités du pays. « Des nombreuses adductions d’eau actionnées par des pompes solaires ont été également réalisées par vous, monsieur le président de la transition, au profit des populations », a-t-il rappelé. Ces actions attestent, selon le maire, que le colonel au pouvoir « est un grand acteur de la lutte contre la pauvreté dans le pays ». S’adressant toujours au jeune président surnommé « Asso », Tiécoura Hamadoun confiera que la première richesse d’un pays est l’homme. « Oui, insiste-t-il, la première richesse d’un pays est l’homme. Et votre vision autour du nouveau Mali s’articule autour de l’homme. C’est pour quoi, énonce-t-il à Assimi, vous avez opté de faire de la lutte contre la corruption et la délinquance financière : votre cheval de bataille. Des maux qui font perdre des centaines de milliards à l’Etat malien ». A cette occasion, le colonel Goita n’a pas voulu tenir de discours, de même que son premier ministre Miaga. Mais des explications portant sur les critères de sélection des récipiendaires ; le nombre de postulants, les montants à payer par les différents bénéficiaires…, ont été données par Bréhima Kamena, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la population.

Mamadou Diarra

  Source: Le Pays

MaliwebSociété
A N’Tabacoro, un quartier sis dans la commune rurale de Kalaban-Coro, les nouvelles autorités ont procédé, ce lundi 20 septembre, à la remise officielle des clés des 1ères et 2èmes tranches du programme des 12566 logements sociaux de Bamako. L’évènement était placé sous la présidence du colonel Assimi Goita,...