Des objets de valeurs et plusieurs millions de francs CFA emportés. C’est le bilan d’une attaque des bandits armés contre des forains, ce samedi 26 novembre 2022, sur la route de Kalifabougou, une commune rurale dans le cercle de Kati. Pas de perte en vie humaine ni de blessé, selon plusieurs sources.

 

Malgré les efforts consentis par les Forces armées maliennes (FAMa) pour garantir la sécurité des personnes et de leurs biens, les habitants de la Commune rurale de Kalifabougou et environnants vivent sous le diktat des bandits armés. Le tronçon Kati-Kalifabougou est devenu le nid des bandits armés. Pour preuve ! Les faits récents que nous relatons se sont produits, ce samedi 26 novembre 2022, où des forains ont été dépossédés de leurs biens par des bandits armés non identifiés, sur la route Kalifabougou, précisément entre les villages de Wossorola et Kabagougou.
Des sources sécuritaires nous ont fait savoir que plusieurs millions de francs CFA ont été emportés par les malfrats. Aux dires des témoins, un forain parmi les victimes avait plus de quatre millions de francs CFA.
En tous cas, les habitants de cette localité ont assez souffert sur la route de Kalifabougou à cause de l’insécurité.
Joint par nos soins, un habitant du village de Kalifabougou a affirmé que les habitants sont régulièrement victimes des braquages à main armée par les bandits.
À titre de rappel, très tôt le jeudi 26 mai 2022, entre 3 heures et 4 heures du matin, les populations de Kambila, dans la même zone, se sont réveillées avec des coups de feu des braqueurs entre le marché de bétails de la commune rurale de Kambila ‘’Kati-Dral’’ et le village de Soninkégny.
Aussi, le 30 octobre 2022, 3 présumés terroristes avaient été arrêtés par la gendarmerie dans un bâtiment non loin du marché bétail ‘’Dral’’, dans la commune rurale de Kambila. Ces suspects détenaient des armes et des cartouches. Cette information a été confirmée par le Chef de service de l’information et des relations publiques des armées, le colonel Souleymane DEMBELE, au cours de sa conférence de presse de restitution mensuelle du mois d’octobre dernier.
Toute chose qui prouve que cette zone mérite un renfort sécuritaire afin de diminuer les attaques et permettre aux populations de vaquer à leurs préoccupations.
Signalons qu’aujourd’hui cette insécurité a fini par créer la psychose chez la population de cette localité qui ne dort plus que d’un œil.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin