Dans un communiqué publié ce lundi par la Cedeao en version anglaise, l’organisation affirme rappelle que dans son communiqué du 9 janvier 2022, il a été demandé au président du conseil des ministres de dépêcher une mission en Algérie et en Mauritanie pour que ces pays s’ajoutent aux autres pour sanctionner le Mali.

Nous demandons aux autorités de ces pays de ne pas se mêler à cette forfaiture d’une organisation à la solde de l’occident qui ne fait pas l’affaire du peuple.

Il est évident que l’acharnement contre le Mali n’est qu’une agression internationale orchestrée dont l’Uemoa et la Cedeao sont les maçons pour placer les briques.

Yacouba Dao

MaliwebSociété
Dans un communiqué publié ce lundi par la Cedeao en version anglaise, l’organisation affirme rappelle que dans son communiqué du 9 janvier 2022, il a été demandé au président du conseil des ministres de dépêcher une mission en Algérie et en Mauritanie pour que ces pays s’ajoutent aux autres...