La section syndicale des domaines et du cadastre organise, depuis hier, un séminairede formation de 2 joursen vue d’outiller ses membres mais aussi les travailleurs des domaines et du cadastre. La cérémonie d’ouverture, était présidée, hier dans un hôtel de la place, par le président du Conseil économique social et culturel (CESC) et secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), Yacouba Katilé, en présence du secrétaire général de la section syndicale des domaines et du cadastre, Mamadou Baba Diakité et du directeur national adjoint des domaines et du cadastre, Abdoulaye Dicko.

 

Les thèmes s’articulent autour de la nouvelle loi domaniale et foncière, du cadastre et du gouvernement, de la structuration interne et externe du syndicalisme, des valeurs cardinales du syndicalisme,du Code du travail et des conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT). La formation s’est attachée à fournir des informations utiles aux syndicalistes sur la nouvelle loi adoptée par le Conseil national de transition (CNT) et l’organisation syndicale,relative au Code de travail et des conventions de l’OIT.

Yacouba Katilé a tenu un discours de cohésion et de d’union entre syndicat et direction des domaines et du cadastre. Il a salué l’initiative qui permet d’éclairer davantage les syndicalistes sur la nouvelleloidomaniale et foncière ainsi que les valeurs cardinales du syndicalisme. Cet échange de 2 jours permettra d’outiller les agents sur les notions du syndicalisme et les conventions de l’organisation internationale de travail.

Cette formation marque le côté positif de la relation entre un syndicat et une direction qui n’est pas toujours perçu par les uns et les autres. «Parfois, on pense que le syndicat et la direction sont des ennemis mais cette formation atteste le contraire», a révéléle secrétaire général de l’UNTM. Il a aussi rappelé que «le syndicat est une école à part, les militants doivent avoir ce genre de formation pourrépondre aux préoccupations des travailleurs. Donc, c’est une complicité positive entre les deux parties et c’est ensemble que nous pouvons relever le défi». Yacouba Katilé a réitéré l’accompagnement de la plus grande centrale syndicale à l’initiative.

Le secrétaire général de la section syndicale des domaines et du cadastre a saluél’accompagnementde sa direction et l’UNTM dans l’organisation de cette formation de deux jours. Ce séminaire est la concrétisation d’une symbiose entre l’état, ses démembrements et le syndicat. Elle regroupe 50 participants, venus de toutes les capitales régionales,à l’exception de Kidal. Ces trois dernières années ont montré que la formation est capitale pour l’atteinte de l’objectif au niveau du syndicalisme. Notre attente est de mieux apprendre toutes les tâches relatives aux missions d’un syndicat. Il faut connaître l’administration pour faire du syndicalisme de développement, a-t-il expliqué,avant de soutenir que la formation est assurée par des spécialistesqui ont participé à l’élaboration de la nouvelle loiet des conventions fondamentales de l’OIT.

Le directeur national adjoint des domaines et du cadastre a exprimé l’engagement de sa structure à accompagner la section syndicale dans le processus de formation des agents. Cette formation coïncide avec l’adoption de la nouvelle loi domaniale qui est notre instrumentphare.Elle permettra aux agents de s’approprier du contenu de ces textes.

Il y a également un volet qui concerne la formation du syndicaliste afin qu’il comprenne comment entretenir une relation de travail et revendiquer auprès de l’administration pour la défense de l’intérêt des travailleurs, a dit Abdoulaye Dicko.

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
La section syndicale des domaines et du cadastre organise, depuis hier, un séminairede formation de 2 joursen vue d’outiller ses membres mais aussi les travailleurs des domaines et du cadastre. La cérémonie d’ouverture, était présidée, hier dans un hôtel de la place, par le président du Conseil économique social...