Dans la nuit du lundi au mardi 19 octobre, la communauté musulmane du Mali a célébré la fête de Maouloud 2021(naissance du prophète Mohamed PSL). Moment de joie, mais aussi et surtout de prêche à Bamako et partout au Mali, ladite nuit a toujours été choisie par Ousmane Chérif Madani Haidara, non moins guide spirituel d’Ançardine, de cracher ses vérités aux dirigeants maliens. Même si le président du Haut conseil islamique se chargeait de la sécurisation du lieu à ses propres moyens, le colonel Assimi Goïta lui est venu en aide cette année.

Connu pour son franc-parler, le chérif de Banconi n’a pas pu tenir son prêche du lundi 18 au mardi 19 octobre 2021 sans revenir ses mots. Il s’agit des propos qu’il a l’habitude de tenir en guise de prêche à l’endroit des dirigeants maliens. Cela, devant le public venu de partout à travers le monde, pour faire le plein du stade du 26 mars de Bamako, à l’occasion de la célébration de Maouloud, fête de la naissance du prophète Mohamed PSL. Tel était le cas de cette année. « Les autorités de la transition ont déployé plus de 1500 forces de l’ordre pour la sécurisation des personnes ici présentes au stade du 26 mars de Bamako. Par le passé, c’est moi-même qui payais de l’argent pour que les autorités acceptent de déployer les agents de sécurité. Mais le ministre de la Refondation nous a fait part que le président de la transition, le colonel Assimi Goita, a décidé de s’occuper du déploiement des forces de sécurité », s’est réjoui Ousmane Chérif Madani Haidara. Même s’il le disait avec un peu de doute, le guide spirituel d’Ançardine confiait à son public que ce geste du président de la transition sous-entend que la refondation du Mali a ébauché. « Nous saluons et remercions, pour l’instant, les autorités de la transition pour les efforts. Nous leur disons que nous constatons, pour l’instant, le démarrage des travaux de la refondation en cours dans le pays », ajoute le chérif de Banconi. Certes les chantiers en cours sont intéressants, mais le prêcheur N°1 des membres d’Ançardine a voulu se réserver de trop commenter pour l’instant. « Nous ne sommes nourris par personne, et ne mangeons chez qui que ce soit. Hier comme aujourd’hui, nous n’avons pas fait la politique et nous resterons apolitiques. C’est dire que nous évitons trop de commentaires par rapport aux chantiers de refondation enclenchés », explique Ousmane Chérif Madani Haidara, président du haut conseil islamique du Mali. Profitant de l’évènement, le prêcheur a été clair avec le jeune colonel président, Assimi Goita et son équipe : « Nous n’avons peur de rien pour mentir, y compris celui qui détient une arme. Nous disons la vérité à qui que ce soit. Tout dépend du colonel Assimi Goita, parce que la balle de la refondation et du changement du pays est dans son camp. Nous le féliciterons quand le travail est bien fait, mais nous n’hésiterons pas non plus à lui dire la vérité quand il trébuche », a-t-il dit haut et fort.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

MaliwebSociété
Dans la nuit du lundi au mardi 19 octobre, la communauté musulmane du Mali a célébré la fête de Maouloud 2021(naissance du prophète Mohamed PSL). Moment de joie, mais aussi et surtout de prêche à Bamako et partout au Mali, ladite nuit a toujours été choisie par Ousmane Chérif...