Dans un communiqué publié le vendredi 08 octobre 2021, le Président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) Habib DAKOUO affirme que « la faîtière de la jeunesse n’a pas été impliquée dans le choix des représentants maliens lors du sommet Afrique- France tenu ce 8 octobre à Montpellier alors qu’il se voulait être exclusivement dédié à la jeunesse et à la société civile ».

En effet, la 28ème édition du sommet Afrique-France s’est déroulée sans chefs d’État africains. L’Élysée avait décidé de « repenser l’exercice » et d’en faire un rendez-vous pour la jeunesse et la société civile. Un événement qui a enregistré la participation de 2 000 à 3 000 personnes.

Ainsi, ce nouveau format avait pour objectif de réajuster le partenariat avec le continent, suite aux récentes relations compliquées à travers un changement de méthodologie et de perceptions des rapports.

C’est dans ce cadre que « le Conseil National de la Jeunesse s’est dit étonné d’apprendre la présence de (…)

ALIMA SOW

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebSociété
Dans un communiqué publié le vendredi 08 octobre 2021, le Président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) Habib DAKOUO affirme que « la faîtière de la jeunesse n’a pas été impliquée dans le choix des représentants maliens lors du sommet Afrique- France tenu ce 8 octobre à Montpellier alors...