Le samedi 25 janvier 2014 restera gravé en lettres d’or dans les annales de la diplomatie malienne. C’est ce jour que les femmes du Mali reconnaissantes ont rendu les hommages mérités à SEM Abou Rabah, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Palestine au Mali en fin de mission dans notre pays. Elles lui ont dit mille mercis pour 33 années au service de la paix au Mali.

Abderrahim Abou Rabah ambassadeur palestine mali fin mission sejour retraite

 

Sur initiative de Mme Aminata Sidibé Diallo, ancienne ministre, la cérémonie a été organisée par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille Mme Sangaré Oumou Bah, la Présidente Exécutive de la coordination des associations et organisations féminines (CAFO) Mme Oumou Touré, la Présidente du réseau des femmes anciennes ministres et parlementaires (REFAMF) Mme Sidibé Mariam Khaïdama Cissé, le groupe PIVOT, les Associations féminines du Mali.

La cérémonie, qui fut grandiose en éclat et en émotion s’est déroulée dans la salle CNDIFE du Centre Aoua Kéïta en présence de plusieurs invités de marque dont les ambassadeurs du Maroc, de la Tunisie, de la Chine, du Sénégal, de Cuba, d’Arabie Saoudite, le nouvel ambassadeur de Palestine au Mali, le représentant du NDI Mali, le réseau WILDAF, le réseau des jeunes pour l’éveil démocratique, les associations des femmes du Mali, les femmes déplacées du Nord…, sans oublier le réseau des communicateurs traditionnels et la cantatrice Nana Diabaté qui ont agrémenté la cérémonie.

Approchée par nos soins, l’initiatrice de cette cérémonie Mme Aminata Sidibé Diallo dira :  » Nous sommes très heureuses cet après midi en conviant chacune pour venir dire au revoir et merci à SEM Abou Rabah, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Palestine qui vient de finir sa mission au Mali. Vous n’êtes pas sans savoir que cet homme est resté chez nous pendant plus de 33 années, 33 années de recherche de paix, de recherche de dialogue. Véritablement il laisse un souvenir fort chez toutes les Maliennes et chez tous les Maliens. Nous lui disons qu’il est chez lui, nous avons envie de le garder chez nous, cet homme est un Malien. Pour toutes ces raisons, les femmes du réseau des femmes africaines ministres et parlementaires, les femmes de la CAFO à sa tête Mme Oumou Touré, Présidente Exécutive, beaucoup d’associations féminines comme le groupe PIVOT, la FENACOF, le réseau WILDAF ont envoyé leurs représentantes pour venir dire merci à SEM Abou Rabah. C’est pour dire une fois encore que cet homme de dialogue, nous aurons du mal à l’oublier. Nous souhaitons que la paix reste en Palestine. Que cet homme qui a beaucoup œuvrer pour la paix au Mali, puisse aussi voir un vœu se réaliser, qui est la paix dans son territoire, dans son pays qui est la Palestine. C’est un pays très cher au Mali à qui nous envoyons tous nos vœux de bonheur 2014. Nous disons merci à SEM Abou Rabah et à toute sa famille qui est présente chez nous. Qu’il soit bienvenu chez nous, qu’il reste chez nous. Nous lui disons qu’il est Malien « .

Pour sa part, Mme Oumou Touré, s’adressant à l’assistance, après les remerciements à l’endroit des ambassadeurs présents à la cérémonie, aux ONG, au département de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, aux réseaux des femmes qui ont bien voulu organiser cette activité, a tenu à répondre à la question que d’aucuns pourraient se poser, c’est-à-dire pourquoi cette activité après celle, pareille, organisée par le gouvernement :  » A travers notre flair de femmes, nous savons qui aime le Mali, qui sert le Mali, qui se sert du Mali. SEM Abou Rabah a apporté la diplomatie sociale, la diplomatie humanitaire. Il avait une conviction qu’il a su défendre et en même temps réussir sa mission au Mali « .

S’adressant à SEM Abou Rabah l’illustre Malien confirmé parce que Malien depuis de longues dates (4 de ses 6 enfants sont nés au Mali et tous parlent correctement bambara en particulier avec leurs camarades du quartier), la Présidente Exécutive de la CAFO  dira : «  Les femmes du Mali vous  disent au revoir et non un adieu. Si nous devons réinventer notre histoire nous allons vous incérer parmi ceux qui façonné l’histoire de ce pays. Nous vous aimons parce que vous aimez le Mali…  »

Et les femmes, ensemble dans la salle archicomble, de scander certainement en l’honneur de l’épouse de SEM Abou Rabah à sa compagnie au présidium : «  Solidarité avec toutes les femmes du monde entier, solidarité « .

Pour sa part et au nom du REFAMF, Mme Sina Damba a adressé ses compliments à SEM Abou Rabah qui est, dit-elle, un père pour les uns, un frère pour d’autres.  » Il a marqué la vie des populations maliennes par sa présence à toutes les cérémonies et toutes les épreuves. Pas de joie, pas de douleur au Mali où SEM Abou Rabah n’est pas à nos côtés. Il a cultivé le social et l’humanitaire. Qui ne le connaît pas sur la route de l’aéroport ou au marché de Médine, échangeant avec les femmes maliennes pour se préoccuper de leurs problèmes ?  » Et Mme Sina Damba de lancer à l’endroit du désormais ambassadeur à la retraite :  » Vous abandonnez les fonctions d’ambassadeur, vous restez un père, un frère, un Malien « .

Mme Sidibé Mariam Khaïdama Cissé à son tour a déclaré :  » Nous avons un frère avec nous, nous sommes des sœurs à SEM Abou Rabah. Il a gardé la fidélité d’être avec nous. Nous le remercions d’avoir été à nos côtés, d’avoir la foi de rester parmi nous 33 ans d’affilé. Nous lui demandons de transmettre au peuple de la Palestine nos meilleures pensées, nos vœux pour que Dieu estompe les peines de la Palestine. Toutes les femmes du Mali vous saluent et vous souhaitent une retraite paisible. Que la paix soit sur la Palestine !  »

Pour leur part, les sept ambassadeurs présents à la cérémonie ont exprimé toute leur sympathie à l’endroit de leur  » Doyen « . Ils ont tous avoué avoir bien apprécié celui qui fut le premier pour les uns, le second pour les autres à les accueillir au Mali et à leur apporter beaucoup de soutien, des conseils. Il a été un mentor, un conseiller, un ami, un frère, affirment les uns et les autres. Tous ont parlé des très bonnes relations de travail dans la fraternité et l’amitié. Surtout que selon eux, SEM Abou Rabah est le représentant d’une cause que tous défendent. Ils ont souhaité que  » cette bibliothèque vivante puisse faire bénéficier les autres de sa riche expérience. Ils n’ont pas manqué d’adresser de vives salutations à son épouse grâce aux sacrifices consentis de laquelle il a bien su défendre les intérêts de la Palestine et du Mali.

Intervenant au nom de la ministre de la Femme, de l’Enfant et de la Famille empêchée pour raison de décès, la représentante se souvient des œuvres de bienfaisance de SEM Abou Rabah, en particulier l’arbre qu’il a planté depuis déjà plusieurs années, un arbre de la Palestine, et qui s’est majestueusement élargi. Cet arbre a pris son nom transmis à toute l’espèce répandue aujourd’hui à Bamako. C’est pour dire, selon la représentante, que SEM Abou Rabah est un Malien parmi les Maliens, qu’elle a tenu à féliciter et à saluer au nom du département pour la longue et exaltante mission qu’il a bien exécutée dans notre pays et particulièrement pour le social.

Les griots ont bouclé la série de reconnaissances en ces termes :  » Cette cérémonie est mémorable en ce sens que des ambassadrices (les femmes ici présentes) et des ambassadeurs (des pays amis) rendent hommage à un ambassadeur émérite. Car c’est la femme l’ambassadrice de la famille, quittant sa famille paternelle pour en être l’ambassadrice dans la famille maritale. Il y a parmi ces femmes des présences remarquables, des Nyéléni (célébrités) telles la première à être Premier ministre du Mali (Mme Sidibé Mariam Khaïdama Cissé) et la première femme candidate à l’élection présidentielle (Aminata Sidibé Diallo) sans oublier la présence de toutes celles qui ont réalisé que l’union fait la force en créant la CAFO avec à sa tête la célèbre Oumou Touré « . Les griots ont félicité SEM Abou Rabah et remercié ses homologues qu’ils ont invité à suivre les pas du Doyen.

Pour sa part, SEM Abou Rabah, très ému, a tenu un discours que nous publierons intégralement dans notre prochaine parution.

Avant de clore la cérémonie, Mme Sidibé Mariam Khaïdama Cissé a remis, au nom de toutes les femmes maliennes, une statuette (femme debout) représentant la femme malienne et une autre (hippopotame) représentant le Mali en guise de souvenirs.

Mamadou DABO

Source: Zénith Balé