« Nous les chasseurs du Mali condamnons formellement les sanctions décidées par la CEDEAO contre le peuple malien et affirmons notre volonté de soutenir les autorités de la Transition et exhortons les populations maliennes à rester unies dans le calme pour défendre les intérêts de la Nation ». Cette déclaration est de Diawoyé TRAORE, secrétaire général de l’Association nationale des chasseurs agréés du Mali (ANACMA). C’était lors d’un point de presse tenu le 15 janvier 2022 au Mémorial Modibo Kéita

Ce point de presse était animé par Diawoye TRAORÉ, de l’ANACMA. Il avait à ses côtés, Modibo Diallo, porte-parole de l’association, ainsi que d’autres membres. Dans son propos liminaire, le porte-parole de l’ANACMA, Modibo Diallo, a rappelé que dans le cadre de célébration du 30è anniversaire de l’ANACMA, une conférence-débat sur le thème : « Le rôle et la place des donsos dans la stabilisation du Mali, la promotion de la cohésion sociale et de l’unité des confréries donso » avait été organisée. Ladite conférence-débat, ayant réuni plus de 500 délégués nationaux, a eu lieu en septembre 2021 à Bamako. Le point de presse du jour, a-t-il expliqué, a été initié par les responsables de l’ANACMA pour rendre public les recommandations issues de cette rencontre.

S’agissait de ces recommandations, il a souligné la libération sans conditions de tous les donsos injustement emprisonnés ; l’arrêt immédiat de la saisie des armes des donsos par les forces de défense ; le retour sans délai des forces de sécurité et de défense dans les zones sous occupation terroriste ; l’assistance et l’appui des donsos dans les zones en proie à l’occupation par les terroristes ; la tenue d’un dialogue franc, patriotique et responsable entre les donsos et les autorités de la transition ; la collaboration étroite entre les forces de défense et les Donsos à travers la mise en place d’une commission mixte pour le retour de la stabilité au Mali.

Enfin, l’ANACMA invite les autorités à faire des distributions de vivres aux populations vivant dans les zones de conflit. Au terme de cette rencontre, les donsos avait pris l’engagement de soutenir les autorités de la transition pour une sortie de crise, le retour de la paix et de la stabilité sur l’ensemble du territoire national.

Un engagement encore une fois renouvelé ce samedi 15 janvier 2022 aux autorités de la transition dans un contexte différent. Par ailleurs, l’un des engagements pris par les responsables de l’ANACMA, et pas le moindre, était relatif à la création de la confrérie nationale des donsos afin de s’unir pour soutenir le retour de la paix et de la stabilité. Avant de terminer, Modibo Diallo a rappelé au département de tutelle ses engagements pris lors de cette rencontre tenue en septembre 2021

Dans sa réponse, le représentant du ministre des Affaires religieuses, du Culte et des coutumes, le Moqadem Dame Seck, a remercié les donsos pour cette initiative. Selon lui, les chasseurs, jadis fondateurs de villages, ne peuvent pas être en reste quand il s’agit de sursaut national face à l’agression extérieure. D’ailleurs, a-t-il fait savoir, que les autorités comptent sur la mobilisation des donsos en ces temps de crise diverses très éprouvantes pour les populations.

Selon ses responsables, l’Association national des chasseurs agréés du Mali (ANACMA), est une confrérie nationale constituée par de donsos et de personnes qui partagent l’esprit de son statut et de son règlement intérieur. Reconnue officiellement sous le récépissé n°0924/MAT, elle a été créée le 3 septembre 1991. Elle compte aujourd’hui plus de 20 000 adhérents à travers le Mali.

A O

Source : Ziré

MaliwebSociété
« Nous les chasseurs du Mali condamnons formellement les sanctions décidées par la CEDEAO contre le peuple malien et affirmons notre volonté de soutenir les autorités de la Transition et exhortons les populations maliennes à rester unies dans le calme pour défendre les intérêts de la Nation ». Cette...