Pour témoigner leur soutien aux autorités de la transition malienne, des marcheurs panafricains ont quitté la Guinée Conakry à pied pour se rendre au Mali. Après des semaines de marches, ils ont été accueillis, samedi 18 juin 2022, à la tour d’Afrique de Bamako par le ministre de la Jeunesse et des sports, chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne, Mossa Ag Attaher.

Après avoir reçu les panafricains qu’ont fait le trajet Dakar-Bamako à pied pour manifester leur soutien aux autorités, le gouvernement malien vient, à nouveau, de recevoir d’autres marcheurs dévoués pour la cause africaine. S’agissant, cette fois-ci, des citoyens guinéens qui n’ont également pas hésité à faire le trajet Conakry-Bamako à pied pour se rendre dans la capitale malienne. Les panafricains ont quitté chez eux courant le 25 mai dernier pour être à Bamako. À leur arrivée dans la capitale malienne, ils avaient le drapeau malien et guinéen et celui de l’union africaine. Ces marcheurs ont ainsi parcouru le trajet Conakry-Bamako (plus de 1000 km) à pied en vue d’apporter leur soutien à la transition malienne. Ils proposent la création d’un Etat fédéral qui pourrait réunir la Guinée et le Mali.

A l’occasion de leur cérémonie d’accueil à la Tour d’Afrique, le ministre de la Jeunesse et des sports a rappelé que les Pères fondateurs des deux pays, en particulier le Président Sékou Touré et le Président Modibo Kéita, ont toujours indiqué que « le Mali et la Guinée sont les deux poumons dans un même corps ». Cette phrase a été confirmée par les Guinéens depuis le début de la crise malienne, selon le ministre. Au moment où le Mali était dans les difficultés (embargo ), la Guinée s’est dit ouverte « pour nous de toute manière ».Mossa Ag Attaher a profité de l’accueil pour rajouter que cette initiative des panafricains cadre parfaitement avec la vision du président de la transition, SE Assimi Goita.Et de rappeler l’une des phrases exprimées par le colonel Assimi Goita aux jeunes maliens : « Si je réussis, c’est toute la jeunesse qui aura réussi et si j’échoue, que Dieu nous en garde, c’est toute la jeunesse malienne qui aura échoué ». Les propos du Chef d’Etat, selon Attaher, concernent la jeunesse qui doit être responsable pour prendre le destin de l’Afrique en main. Cela, en se défaisant des chaines occidentales et en tenant le gouvernail. Quant aux marcheurs Guinéens, ils ont salué l’hospitalité des Maliens.

Notons qu’à la fin de cette cérémonie, les marcheurs ont remis à Mossa Ag Attaher le drapeau de la Guinée et de l’Union africaine.

Ba Samba Diarra, stagiaire

Source: Le Pays- Mali
MaliwebMaliweb Malijet MaliactuSociétéSociété malienne
Pour témoigner leur soutien aux autorités de la transition malienne, des marcheurs panafricains ont quitté la Guinée Conakry à pied pour se rendre au Mali. Après des semaines de marches, ils ont été accueillis, samedi 18 juin 2022, à la tour d’Afrique de Bamako par le ministre de la...