Pour l’application du protocole d’accord signé, le 11 décembre 2020, entre le gouvernement et la synergie des syndicats des surveillants de prison, les geôliers viennent de déposer un énième mot d’ordre de grève de 720 heures. Le document a déposé, ce lundi, sur la table de la ministre du Travail et de la Fonction publique nouvellement nommée.

Dans une lettre adressée à la ministre du Travail et de la Fonction publique, la synergie des trois syndicats des surveillants de prison annonce un arrêt de travail de 720 heures, soit un mois, qui débute le mardi 29 juin. Le point de revendication est « l’application immédiate de l’accord signé entre le gouvernement de la transition et la synergie le 11 décembre 2020 », indique-t-on dans ladite lettre.
Parmi les actions annoncées à l’endroit des militants, on peut noter entre autres, les arrêts de visites sociales, la non-exécution des mandats de justice et des ordres de libération, et l’arrêt des extractions judiciaires et administratives. Toutefois, « il est recommandé aux fonctionnaires du cadre de surveillance du service pénitentiaire et de l’éducation pénitentiaire d’assurer le service minimum », précise la lettre.
Ce préavis de grève intervient après la suspension d’une grève le mois dernier. C’était suite au coup de force qui a renversé le président Bah N’Daw et son Premier ministre Moctar Ouane. Les surveillants de prison avaient suspendu leur grève en attendant la mise en place d’un nouveau gouvernement.

Mamedy DRAMÉ, Stagiaire

Source : INFO-MATIN

MaliwebSociété
Pour l’application du protocole d’accord signé, le 11 décembre 2020, entre le gouvernement et la synergie des syndicats des surveillants de prison, les geôliers viennent de déposer un énième mot d’ordre de grève de 720 heures. Le document a déposé, ce lundi, sur la table de la ministre du...