« Cette décision brusque a été prise par Air France sans consultation préalable et sans qu’aucune justification ne soit donnée aux autorités aéronautiques maliennes, alors que le mardi 11 janvier 2022, la compagnie avait soumis un plan de vol réorganisé en fonction de la situation. » C’est en ces termes que le ministre malien des transports et des infrastructures a déploré via un communiqué en date du 12 janvier la décision de la compagnie Air France de suspendre ses vols à destination et au départ de Bamako.

ANDROUICHA

Maliwebmaliweb netSociété
« Cette décision brusque a été prise par Air France sans consultation préalable et sans qu’aucune justification ne soit donnée aux autorités aéronautiques maliennes, alors que le mardi 11 janvier 2022, la compagnie avait soumis un plan de vol réorganisé en fonction de la situation. » C’est en ces...