Dans un communiqué ce dimanche soir, le gouvernement a annoncé la mort de l’auteur de l’agression mardi dernier contre le Président de la Transition dans la grande mosquée de Bamako lors de la prière de la fête de Tabaski. On précise que ce décès inattendu ne fera pas obstacle à la poursuite de l’enquête déjà en cours au niveau du parquet de la commune II.  Déjà, l’exécutif annonce l’existence d’un complot puisque l’agression ne serait pas « un acte isolé ».

 

Le gouvernement, dans un communiqué, a annoncé hier la mort  de l’auteur principal de l’agression contre le Président de la Transition le mardi dernier après la prière de la fête de Tabaski à la grande mosquée de Bamako « Le gouvernement de la République du Mali informe l’opinion publique que suite à l’agression perpétrée contre le Président de la Transition, Chef de l’État, son Excellence le Colonel Assimi GOITA, le 20 juillet 2021 à la Grande Mosquée de Bamako, une enquête a été ouverte pour fait de tentative d’assassinat et d’atteinte à la sûreté de l’État. L’auteur de l’agression a été immédiatement appréhendé par les services de sécurité. Au cours des investigations qui ont permis de mettre en évidence des indices corroboratifs des infractions susvisées, son état de santé s’est dégradé. Admis au CHU Gabriel TOURE, puis au CHU du Point G, il est malheureusement décédé », dira le communiqué.

Selon le gouvernement, une autopsie a été immédiatement ordonnée pour déterminer les causes de son décès.

Toutefois, les autorités de la transition rappellent que son décès ne fait pas obstacle à la poursuite de l’enquête déjà en cours au niveau du parquet de la commune II, surtout que les premiers indices collectés et les informations recueillies indiquent qu’il ne s’agissait pas d’un élément isolé.  Ce qui corrobore la thèse d’un complot, donc d’éventuels complices.

Lire suite sur L’Indicateur Du Renouveau

MaliwebSociété
Dans un communiqué ce dimanche soir, le gouvernement a annoncé la mort de l’auteur de l’agression mardi dernier contre le Président de la Transition dans la grande mosquée de Bamako lors de la prière de la fête de Tabaski. On précise que ce décès inattendu ne fera pas obstacle...