France Volontaires au Mali a organisé, jeudi dernier à l’Institut français (IF), la 3è édition de la Journée du volontariat français (JVF) sous le thème : «Le volontariat, un des moyens pour réinventer la relation bilatérale dans des pays en crise».

La cérémonie était présidée par le conseiller technique au ministère de la Jeunesse et des Sports, Mahamadou Youssoufa Sidibé, en présence du représentant national de France Volontaires Mali Koly Macalou et du chef de Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’ambassade de France au Mali, Mme Nadège Chouat

Cette journée d’échanges placée sous le parrainage de l’ambassadeur de France dans notre pays rappelle l’engagement, la détermination des volontaires à toujours servir.
Mahamadou Youssoufa Sidibé a félicité France Volontaires au Mali pour son dévouement et surtout pour l’expertise développée dans le volontariat au bénéfice des acteurs maliens et français. «Je tiens à remercier les volontaires français pour leur engagement en faveur du développement de notre pays tant sur le plan social, économique et culturel», a relevé le conseiller technique.

Mme Nadège Chouat a fait chorus. Elle a rappelé que les volontaires présents au Mali participent à l’action de la France dans le monde à travers la culture, l’environnement, le développement technique, scientifique et économique et l’action humanitaire. Et de rappeler que le volontariat est non seulement une expérience mais également une aventure humaine et culturelle.

La rencontre se voulait aussi une opportunité pour les acteurs du volontariat de travailler ensemble autour des enjeux de la reconnaissance et l’importance du volontariat dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD).

Quant à Koly Macalou, il a expliqué que le département en charge de la Jeunesse et des Sports à travers le Centre national de promotion de volontariat (CNPV) assure la prise en charge du billet d’avion aller-retour, estimé en moyenne à 393.000 Fcfa, de certains volontaires. Le gouvernement français à travers l’Agence service civique et organismes d’accueil prennent en change en moyenne 787.000 Fcfa par mois et par volontaire.

Il a requis l’accompagnement des autorités françaises et maliennes en vue d’accroître davantage la mobilisation des jeunes, désirant s’engager dans le volontariat. Pour lui, c’est l’occasion de rappeler les bonnes relations entre France Volontaires au Mali et le CNPV. Cette collaboration est le fruit d’une dizaine d’années d’engagement en faveur du développement du volontariat international.

Il a annoncé que ce partenariat entre les deux pays a permis de mobiliser une vingtaine de jeunes Maliens engagés dans le volontariat entre 2012 et 2021.
Il faut aussi préciser que trois volontaires ont témoigné. Tous ont expliqué leurs parcours dans des domaines spécifiques.

Djénébou Coulibaly

Source : L’ESSOR

MaliwebSociété
France Volontaires au Mali a organisé, jeudi dernier à l’Institut français (IF), la 3è édition de la Journée du volontariat français (JVF) sous le thème : «Le volontariat, un des moyens pour réinventer la relation bilatérale dans des pays en crise». La cérémonie était présidée par le conseiller technique au...