Le Collectif des ligues régionales de cyclisme et du district de Bamako a organisé le samedi 26 novembre dernier, à l’hôtel Olympe, une assemblée générale extraordinaire pour destituer Sidi Bagayoko et élire un nouveau président. A l’issue des travaux, Amadou Togola, a été élu nouveau président de la Fédération malienne de cyclisme.

 

es travaux de cette assemblée générale extraordinaire étaient présidés par le commandant Adama Mariko, vice-président de la Fédération malienne de cyclisme, en présence de Sékou Ballo, président du Collectif des ligues régionales de cyclisme et du district de Bamako, Ousmane Koné, président de la commission électorale, ainsi que les délégués.

Une année seulement, après son élection à la tête de la Fédération malienne de cyclisme, Sidi Bagayoko était décrié par les membres des ligues régionales, du district de Bamako et de la majeure partie de son bureau pour mauvaise gestion.

C’est pour éviter le pire dans la gestion des ressources de la Fédération que les membres des ligues régionales et du celle du district de Bamako ont organisé une assemblée générale extraordinaire avec l’accord de la majorité du bureau pour lui destituer et élire un nouveau président.

Après la cérémonie d’ouverture des travaux, une commission électorale a été mise en place dirigée par Ousmane Koné. Les membres de la commission ont procédé à la vérification des mandats des délégués avant d’élire un nouveau bureau. A l’issue des élections, Amadou Togola, ancien président de ladite Fédération, a été élu à l’unanimité à la tête d’un bureau de 18 membres.

Visiblement très heureux, le nouveau président de la Fédération malienne de cyclisme a remercié les délégués pour avoir renouvelé leur confiance en sa modeste personne pour diriger à nouveau l’instance dirigeante du cyclisme malien. “En m’adressant à vous mes amis cyclistes, votre mission demeure celle que vous avez toujours identifiée et que vous avez toujours remplie avec bonheur et honneur : l’intégration des peuples par le vélo.

Oui, de Kayes à Ansongo, vous avez tracé autant de pistes pour rallier les peuples, les villes et les villages, sans oublier les hameaux, dans la droite ligne des pères fondateurs de nos pays qui ont consacré leur vie au combat pour l’intégration africaine. C’est le lieu pour moi d’inviter les membres du nouveau bureau et toutes les ligues régionales à se mettre en ordre de bataille”, a-t-il salué.

Et de préciser que s’il accepte de revenir à la Fédération malienne de cyclisme, c’est parce qu’il est persuadé qu’avant tout le monde, les acteurs de la discipline sont les premiers à relever tous les défis. “C’est pourquoi, je vous engage, chers amis, à redynamiser le cyclisme dans vos régions respectives comme jamais, il n’a été. Et je vous en sais capables, je sais que vous y êtes déjà préparés, que vous y êtes déjà engagés. C’est pourquoi je ne doute pas de notre succès. Voilà pourquoi, je n’ai pas hésité, un seul instant à accepter cette charge, en votre nom, en sachant pouvoir compter sur vous”, a-t-il conclu.

Mahamadou Traoré

SourceAujourd’hui-Mali