Du basket-ball féminin, avec ce très beau parcours des basketteuses maliennes à la Coupe du monde des moins de 19 ans… Elles tenteront, ce dimanche15 août après-midi, de monter sur le podium à l’occasion de la « petite finale », pour la troisième place, face aux joueuses du pays hôte, la Hongrie. Samedi, en demi-finale, les Maliennes ont été battues par l’Australie (62 à 50). Elles sont tout de même les premières Africaines à être allées aussi loin dans cette compétition.

Avec notre correspondant à BamakoKaourou Magassa

À Bamako, cette belle performance fait la fierté de la famille Berthé. Les jumelles Saran et Diouma ont pleinement participé à cette aventure, en tant que joueuses de l’équipe nationale. RFI a assisté à la demi-finale aux côtés de la famille restée à Bamako.

Recroquevillé sur une chaise de son salon, Souleymane Berthé ne quitte pas des yeux l’écran d’ordinateur qui projette la demi-finale Mali / Australie. Lui-même international de basket chez les hommes, Il scrute chaque prise de balles de ses deux sœurs: « Nous avons commencé le basket ensemble avec mes petites sœurs. Les gens nous voyaient avec notre grande taille et nous ont conseillé de jouer au basket. C’est pour cela que c’est entré dans nos têtes. »

Plus le match avance, plus la tension monte. C’est, le regard inquiet, que Mamadou, le patriarche, constate la domination des joueuses australiennes qui mènent 31-24 à la mi-temps: « Leur manière de jouer n’est pas tout à fait au point. Mais j’aimerais les voir gagner. »

Le coup de sifflet final, annonce pourtant la défaite du camp malien: « L’Australie rencontrera les USA en finale de la coupe du monde féminine des moins de 19 ans. »

Sur le parquet, Diouma fond en larmes dans les bras d’une de ses co-équipieres. Kadidja, sa mère souhaite, malgré les 6 000 km qui les séparent, la réconforter au plus vite. « Plus tard, lorsqu’elle sera connectée, nous lui parlerons. Ça fait mal car elles se donnent vraiment beaucoup pour ce sport et quand elles perdent, moi aussi j’en tombe malade. Il y aura d’autres compétitions et il se peut qu’elles les gagnent. Jouer, c’est gagner ou perdre. »

Au sein de la famille Berthé, on espère voir revenir « les jumelles » avec une médaille autour du cou. Le gain de la troisième place serait historique et un magnifique lot de consolation pour les joueuses.

RFI

MaliwebSports
Du basket-ball féminin, avec ce très beau parcours des basketteuses maliennes à la Coupe du monde des moins de 19 ans... Elles tenteront, ce dimanche15 août après-midi, de monter sur le podium à l'occasion de la « petite finale », pour la troisième place, face aux joueuses du pays hôte, la...