Grâce à un pénalty d’Ibrahima Koné, les Aigles du Mali ont dominé les Aigles de Carthage (1-0) au terme d’une partie qui s’est finie dans la confusion.

Annoncés comme l’une des attractions de tournoi, les Aigles du Mali ont justifié ces propos. Face à la Tunisie, les hommes de Mohamed Magassouba ont très vite pris le jeu à leur compte, obligeant les Aigles de Carthage à reculer et à défendre devant leurs buts.

Une affaire de pénaltys

Une domination qui s’est concrétisée en seconde période, avec l’ouverture du score à la 47è minute signée Ibrahima Koné sur pénalty, suite à une main involontaire d’Ellyes Skhiri dans la surface.


Ibrahima Koné, buteur numéro un des Aigles du Mali

La Tunisie a également obtenu un pénalty, une vingtaine de minutes plus tard, suite à une main, là aussi involontaire de Moussa Djenepo. Mais Wahbi Khazri a vu sa frappe détournée par le gardien Ibrahim Monkoro.

Une fin de rencontre rocambolesque

Les dernières minutes ce choc plutôt plaisant se sont avérées chaotiques, l’arbitre Janny Sikazwe sifflant notamment la fin de la rencontre une première fois à la 85è minute, une seconde fois sans même donner de temps additionnel, malgré les différents arrêts de jeu au cours de la seconde mi-temps.


Janny Sikazwe, l’arbitre de ce Tunisie-Mali, a créé la polémique de par ses décisions en fin de rencontre

De longues minutes après la fin du match, il a été décidé que la rencontre devait reprendre, avec le quatrième arbitre dans le rôle d’arbitre central cette fois. Mais seuls les joueurs maliens sont revenus sur la pelouse. Le nouvel arbitre a donc sifflé la fin du match : victoire 1-0 des Aigles du Mali, donc, qui prouvent qu’il faudra compter avec eux dans ce tournoi.

DW

MaliwebSports
Grâce à un pénalty d'Ibrahima Koné, les Aigles du Mali ont dominé les Aigles de Carthage (1-0) au terme d'une partie qui s'est finie dans la confusion. Annoncés comme l'une des attractions de tournoi, les Aigles du Mali ont justifié ces propos. Face à la Tunisie, les hommes de Mohamed...