Éliminé de la CAN 2022 par la Guinée Equatoriale aux tirs au but en huitième de finale, le Mali a publié ce jeudi une lettre de protestation contre l’utilisation de la VAR lors de cette rencontre.

Le Mali a encore du mal à digérer son élimination en huitième de finale de la CAN 2022 par la Guinée Equatoriale, mercredi. Pourtant ultra favori avant la rencontre, les Aigles se sont fait surprendre aux tirs au but (5-6) par le Nzalang Nacional. Une élimination que la sélection malienne impute à la VAR.

En effet, dans une lettre publiée ce jeudi et adressée à la commission d’organisation de la compétition, la Fédération Malienne a contesté les décisions de la VAR lors de ce match crucial contre les Équato-guinéens.

«Malheureusement, nous constatons avec beaucoup de regret que la VAR est souvent muette sur des actions qui peuvent décider du sort final d’une rencontre. (…) Le Mali accepte sa défaite avec un fair play et félicite la Guinée équatoriale pour sa qualification au quart de finale, mais nous protestons officiellement contre cet acte qui paraît trop suspect», peut-on lire dans le communiqué de la Femafoot.

On peut quand même comprendre la frustration des maliens qui ont quand même été victimes d’erreurs manifeste de l’arbitre, sans que la VAR n’intervienne jamais. On pense par exemple citer cette main flagrante d’un joueur Équato-guinéen dans la surface, qui n’a jamais été sifflé par l’Arbitre de la rencontre, ni revue par la VAR. Améliorer l’arbitrage et l’utilisation de la VAR dans les compétitions africaines ne serait que bénéfique pour le continent, et la CAF doit travailler en ce sens.

Source: beninwebtv

MaliwebSportsSports maliens
Éliminé de la CAN 2022 par la Guinée Equatoriale aux tirs au but en huitième de finale, le Mali a publié ce jeudi une lettre de protestation contre l’utilisation de la VAR lors de cette rencontre. Le Mali a encore du mal à digérer son élimination en huitième de finale de la CAN...